Les accidents dus aux conducteurs sans assurance augmentent

En cas d'accidents routiers, les compagnies assurant les conducteurs sont mises à contribution. Il revient donc à celui qui est à l'origine du sinistre de dédommager la victime. Toutefois, il arrive que le responsable du problème ne dispose pas d'assurance. Dans ce cas, il revient au FGAO d'indemniser la partie lésée.

Selon le rapport publié par la structure sur les chiffres de l'année dernière, plus de 80 % des accidents impliquant des personnes n'ayant pas d'assurance auto se sont produits sur des routes départementales ou communales. Le FGAO indique également qu'il a dû faire face à l'accroissement du coût des remboursements.


Le FGAO se charge des indemnisations

Les victimes d'accidents de la route causés par une personne n'ayant pas d'assurance doivent savoir qu'elles ont droit à un remboursement de la part du FGAO. Ce dernier est un organisme tirant son financement des différentes compagnies d'assurance et de leurs clients. Pour cela, ces dernières lui versent près de 2 euros prélevés sur les primes. C'est grâce à ce budget qu'il peut indemniser les victimes d'accidents de la route.

Par la suite, le FGAO peut se retourner contre l'auteur du sinistre si ce dernier est identifié. S'il n'a pas d'assurance et que l'accident a provoqué plus d'un million d'euros de dommages, le coupable pourrait être amené à s'acquitter de cette somme auprès de la structure pour le reste de sa vie.

Pour éviter le surendettement, les conducteurs doivent donc faire attention au défaut d'assurance. Le FGAO fait toutefois remarquer que les assureurs devraient revoir leurs tarifs et leurs pratiques pour éviter que des individus se déplacent sans couverture.

Un grand nombre de conducteurs est en déficit d'assurance

Le bilan 2018 du FGAO vise à sensibiliser les assurances comme les conducteurs. Il indique que l'année dernière, 30 783 personnes ont eu un accident avec un usager de la route dépourvu d'assurance. Parmi elles, on dénombrait 190 décès et 9 518 blessés. Ce dernier chiffre correspond à une hausse de 21 % des dommages corporels par rapport à 2013. Pour sa part, la trentaine de milliers d'accidents enregistrés l'an dernier représente un accroissement de 12 % en 5 ans.


Selon l'organisme, plus de 700 000 conducteurs se déplaceraient sans assurance en France. Pour son bilan, il a catégorisé les personnes ayant commis des infractions. Le FGAO a relevé que 18 % des contrevenants étaient en état d'ivresse au volant et que 26 % ne disposaient pas d'un permis valide.

Il a également remarqué que 76 % des personnes en déficit d''assurance étaient des hommes et que 46 % des conducteurs avaient moins de 30 ans. 6 % des auteurs des accidents, quant à eux, sont des jeunes de 18 à 20 ans.