LeasePlan veut abandonner les motorisations thermiques

L'offre de LeasePlan se développe et ses points de recharge se multiplient. Le loueur estime qu'il est temps d'abandonner les motorisations essence et gazole. D'autant plus que les aides gouvernementales sont plus importantes.

Une étude de l'EPA (Environmental Protection Agency) indique que 14 % des émissions mondiales de CO2 sont générées par le secteur du transport.

Dans l'Union européenne, ce pourcentage est passé à environ 20 % en 2013, selon l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

Souhaitant assumer sa part de responsabilité, LeasePlan a décidé de se convertir au tout-électrique. L'entreprise entend ainsi contribuer à la protection de l'environnement et lutter contre le réchauffement climatique.


Rapide progression de la part de l'électrique pour LeasePlan

En France, où les loueurs se livrent à une rude concurrence, LeasePlan déclare gérer 134 000 véhicules. D'après le loueur, les volumes ont augmenté de 8 % en 2018. La part de l'essence et du diesel dans sa flotte est encore importante aujourd'hui. Néanmoins, le consultant véhicule électrique au sein de la société, Olivier Debuquoy, souligne :

« En revanche, au niveau de notre flotte globale, les volumes de l'électrique croissent de 40 à 60 % chaque année ».

En France, le transport constitue la première source d'émissions de CO2, avec 29 % des rejets. L'expert note :

« Désormais, la clientèle professionnelle représente plus d'un véhicule neuf vendu sur deux à travers le monde. C'est pourquoi la responsabilité des entreprises est importante pour limiter les émissions de CO2 ».

La transition vers l'électrique devrait s'accélérer dans l'Hexagone car Elisabeth Borne, ministre des Transports, a annoncé des mesures dans ce sens pour cette année. En effet, le système de bonus est revu jusqu'en 2022. Par ailleurs, les ZFE (zones à faibles émissions) se développent. En outre, le coût de raccordement des bornes de recharge diminue.

Accélération de la transition écologique

Si la transition du parc automobile vers l'électrique est lente, elle est inévitable. En 2018, la part de marché de cette motorisation est passée à 2 %, soit une hausse de 45 % par rapport à l'année précédente. Cette progression est liée à divers facteurs.

Prochainement, de multiples mesures environnementales seront mises en œuvre (application du nouveau cycle antipollution WLTP, interdiction de circulation pour les véhicules diesel dans les centres-villes, hausse des amendes contre les voitures polluantes, etc.).

Les entreprises sont donc obligées de repenser leurs parcs. Certaines envisagent aussi d'adopter de nouveaux usages à l'instar du covoiturage ou de l'autopartage.


LeasePlan peut compter sur les efforts des constructeurs automobiles dans son projet d'abandonner la motorisation thermique. En effet, ils sont contraints de vendre plus de modèles électriques pour atteindre les objectifs européens. Les nouveautés se multiplient alors. Les visiteurs du dernier salon de Genève ont notamment pu constater la diversité de l'offre électrique.

Pour élargir sa gamme de voitures de location, LeasePlan a décidé de proposer le fourgon 100 % électrique du constructeur automobile chinois SAIC sur le marché européen.

Outre la garantie responsabilité civile qui doit normalement être comprise dans le prix de location, ceux qui veulent utiliser cet utilitaire peuvent souscrire des garanties spécifiques (incendie, vol, etc.). Dans ce cas, il convient de consulter un devis assurance auto.

Plusieurs freins à lever

En dépit de ces signes engageants, certaines difficultés doivent encore être surmontées avant que l'électrique ne se généralise. En premier lieu, le réseau d'infrastructures de recharge publiques doit se développer davantage.

Dans cette optique, LeasePlan s'est associé avec Allego pour mettre en place un service de recharge au domicile et sur le lieu de travail des utilisateurs. Ces derniers se verront également accorder une carte d'approvisionnement permettant d'accéder à 108 000 points de recharge à travers l'Europe.


Le surcoût de l'électrique constitue un autre frein, bien qu'il tende à diminuer. Olivier Debuquoy constate :

« Le coût total d'utilisation des véhicules électriques et hybrides rechargeables se rapproche de celui des modèles thermiques équivalents. Mais les aides gouvernementales ont encore un impact significatif sur l'équation économique ».

En outre, l'autonomie des batteries ne semble plus être un problème crucial. La plupart des modèles électriques de LeasePlan peuvent parcourir au minimum 200 kilomètres lorsqu'ils sont à pleine charge. Le consultant de l'entreprise estime :

« Sur un an, le kilométrage peut atteindre 70 000 kilomètres. Un nombre limité de conducteurs parcourent autant de distance ».

Quels pays sont prêts à passer à l'électrique ?

Chaque année, LeasePlan mène une étude concernant l'évolution de la maturité des pays en termes de voiture électrique. Le loueur observe alors les 22 marchés les plus représentatifs. Les résultats indiquent que les Pays-Bas, la Suède, la Norvège et l'Autriche sont les mieux préparés au passage à l'électrique. Dans ces pays-là, LeasePlan atteindra plus facilement ses objectifs.

Concernant la France elle ne se trouve qu'à la douzième place du classement. Malgré cet apparent retard, le pays s'est fixé un ambitieux objectif, celui d'atteindre dès 2022 un parc d'un million de véhicules électrifiés, dont 400 000 hybrides rechargeables et 600 000 modèles 100 % électriques.

À noter que vers la fin de l'an dernier, la flotte française s'élevait à 205 000 unités.

Le gouvernement a déclaré la suppression totale des voitures polluantes d'ici 2040 au plus tard. Cela peut paraître présomptueux mais l'Hexagone dispose de sérieux atouts pour y parvenir. Olivier Debuquoy observe :

« La France fait partie des pays prêts à passer à l'électrique. Parallèlement à une offre importante de modèles, le sol français dispose d'un réseau de recharge étendu et de bonne qualité, et les aides gouvernementales, nombreuses, permettent de compenser le coût encore élevé des batteries ».