Le décès de son chien serait aussi éprouvant que la perte d’un proche
un service de meilleurtaux.com

Le décès de son chien serait aussi éprouvant que la perte d’un proche

D’après une étude récente, le fait de perdre son chien serait aussi douloureux que le décès d’un ami ou d’un membre de la famille. Ce constat est issu de recherches réalisées au sein de l’Université de Lancashire. La communauté scientifique confirme ainsi son statut millénaire de meilleur ami de l’Homme.

Le décès de son chien serait aussi éprouvant que la perte d’un proche

Les chiens sont souvent considérés comme des membres de la famille à part entière. En effet, ils accompagnent leur maître durant des années et grandissent parfois avec eux ou leur progéniture. Il est ainsi assez logique que la perte d'un chien soit réellement éprouvante.

Selon des études publiées par une revue britannique, cette souffrance peut même dépasser celle ressentie à la perte d'un proche.

Ces recherches ont été menées par un professeur de l'Université de Lancashire expert dans l'analyse des comportements humains. Son travail permet de confirmer l'existence et l'importance du sentiment de deuil pour un animal. Dorénavant, le comportement des inconditionnels des chiens sera plus compréhensible pour leur entourage.


Un lien affectif millénaire

Selon l'expression consacrée, le chien est le « meilleur ami de l'Homme ». Il tient en effet une place importante dans le cœur de son maître. Le canidé semblait par ailleurs voué à le devenir depuis son intégration dans le quotidien de l'humain.

Les chiens ont été domestiqués par l'Homme depuis plus de dix millénaires. À l'origine, ils étaient notamment destinés à protéger les troupeaux et la communauté.

Au fil des siècles, l'Homme a développé un lien affectif particulièrement fort avec le canidé. Comme en témoignent des découvertes archéologiques récentes, cette amitié atypique peut durer jusqu'à la mort et même au-delà.

Des fouilles archéologiques réalisées en Catalogne ont en effet permis de découvrir des tombes humaines de plus de 6 000 ans où des chiens et leurs propriétaires ont été ensevelis ensemble. Les canidés ont soigneusement été embaumés pour pouvoir accompagner leurs maîtres durant leur dernier voyage.

Il s'agit là encore d'une preuve concrète de la relation unique que l'Homme entretient avec le chien depuis des millénaires. Au regard de cette relation exceptionnelle, les études menées par le chercheur britannique prennent tout leur sens. Par ailleurs, ce travail permet de mieux comprendre les comportements humains liés à la souffrance et au deuil.


Une épreuve réellement douloureuse

La souscription d'une assurance chien est incontournable pour les maîtres en raison du lien affectif fort qu'ils développent à l'égard de leur compagnon. Cette initiative permet d'anticiper le pire. D'ailleurs, selon l'étude du chercheur britannique, le deuil lié à la perte de son chien peut même être encore plus douloureux que celui observé pour un proche.

Au fil de son évolution, la société humaine a créé un ensemble de rituels pour aider les vivants à surmonter ces moments difficiles, notamment les commémorations religieuses, les enterrements, etc. Cependant, pour les animaux, aucun équivalent n'a été mis en place pour apaiser la douleur des propriétaires.

Et pourtant, ces derniers pleurent bel et bien la perte de leur chien. Au point de faire l'objet de moqueries de la part de leur entourage. Il faut dire que ces animaux tendent à développer un amour inconditionnel pour leur maître. Ils montrent toujours leur affection et leur apportent de la joie de vivre.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)