Consultation à distance : une pratique qui suscite encore de l’appréhension chez les patients
un service de meilleurtaux.com

Consultation à distance : une pratique qui suscite encore de l’appréhension chez les patients

Depuis sept mois, les téléconsultations sont prises en charge par l’Assurance maladie. Le système semble efficace. Pour cette année, le gouvernement mise sur 500 000 consultations à distance et sur le double pour l’année prochaine. Bien que cette pratique innovante présente des avantages aussi bien pour le médecin que pour les patients, force est de constater qu’elle suscite encore un certain scepticisme chez nombre de Français.

Consultation à distance : une pratique qui suscite encore de l’appréhension chez les patients

Des consultations « normales », mais à distance

L'essor considérable des nouvelles technologies a donné un sérieux coup de pouce à la mise en place de la téléconsultation.

Il suffit au patient de disposer d'un ordinateur ou d'une tablette, d'être connecté au réseau internet et de se rendre sur un site médical proposant ce service.

La consultation se passe exactement comme au cabinet, mais sans examen physique.

Le praticien téléconsultant interroge le malade sur les raisons de la consultation et les symptômes qu'il présente, puis établit son diagnostic.

Il envoie ensuite l'ordonnance par voie postale ou par mail. Pour ce type de consultation, le tarif avoisine les 25 €.


À l'heure actuelle, la plateforme de réservation médicale en ligne Doctolib est le chef de file sur le marché français dans ce type de prestations.

Une méconnaissance de la pratique

La téléconsultation est connue par 86 % des Français, selon une enquête effectuée par Harris Interactive.

Ils apprécient sa praticité, sa rapidité ainsi que sa capacité à étendre l'accès aux soins dans les zones reculées et loin des centres de santé.

Pour les médecins généralistes, ce nouveau mode de consultation leur permet :

  • d'alléger les salles d'attente bondées ;
  • de bien planifier les rendez-vous.

Toutefois, 37 % des sondés soulèvent le problème du manque d'information sur le sujet.

Malheureusement, seul un tiers des répondants pensent que la consultation à distance est aussi crédible que des rendez-vous physiques.

L'enquête révèle également que la moitié des Français est prête à consulter un médecin via cette méthode, mais uniquement pour des cas bénins, tandis que l'autre moitié est encore réticente.

Remboursement sous certaines conditions

Par ailleurs, sept sur dix personnes interrogées ignorent encore que la consultation à distance sera prise en charge par la Sécurité sociale et leur mutuelle, si elles en ont une.

Mais pour que la téléconsultation soit remboursée, le médecin doit avoir déjà examiné physiquement le patient. Autrement dit, il faudra que le patient prenne quand même un rendez-vous en cabinet.

Enfin, pour être remboursée, la consultation doit également être intégrée dans le parcours de soins.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)