Le gouvernement indien priorise les véhicules électriques

Il y a 3 ans, le gouvernement indien a décidé d'électrifier entièrement son parc automobile à partir de 2030. Il s'agissait d'un pari assez risqué, mais les autorités compétentes sont prêtes à tenir leur promesse. Afin de respecter son objectif, l'Inde a renforcé son plan de soutien destiné aux moyens de transport électriques comme le souligne récemment le Financial Times.

En mars dernier, le gouvernement avait déclaré vouloir investir 100 milliards de roupies (environ 1,3 milliard d'euros) pour l'achat de véhicules électriques sur une durée de 3 ans. Cette décision représente une avancée certaine comparée à 2015 où seulement 9 milliards de roupies ont été alloués à ce projet.


Une mesure pour réduire la pollution

En Inde, une partie du pays est noyée sous la pollution. Des chiffres indiquent que dans la capitale, on retrouve 1 200 microgrammes de particules fines par mètre cube. Cela représente 120 fois plus que le plafond maximal indiqué par l'OMS. New Delhi est donc considérée comme l'une des villes ayant la pire pollution atmosphérique sur la planète.

Une étude parue en 2017 indique d'ailleurs qu'en Inde, 1,8 million de personnes sont décédées prématurément à cause de la qualité de l'air.

La décision du gouvernement de soutenir l'électrification du parc automobile en Inde a rencontré des échos positifs chez les constructeurs basés dans le pays. Elle devrait également convenir à Ola, une enseigne indienne qui avait déclaré en 2018 vouloir commercialiser de nombreux véhicules électriques.

En 12 mois, elle souhaite mettre en circulation près de 10 000 rickshaws et un million de voitures fonctionnant à l'électricité d'ici 2021. Pour respecter son objectif, le constructeur a récemment réalisé une levée de fonds de 300 millions de dollars, soit près de 263 millions d'euros. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un partenariat avec les constructeurs automobiles Kia et Hyundai.

Différents véhicules électriques bientôt disponibles

En Inde, le gouvernement a décidé de ne pas se focaliser sur le marché des automobiles personnelles. Avec l'électrification prochaine du parc, les Indiens devront contracter des couvertures adaptées. Il sera également nécessaire qu'ils se préparent pour le devis assurance à contracter pour leurs nouveaux véhicules.


Le gouvernement va offrir des subventions qui permettront d'acquérir un million de deux-roues, 500 000 rickshaws et 7 000 bus. 55 000 voitures disposeront également de ces allocations à condition d'être utilisées comme taxis ou d'appartenir à une flotte.

La décision du gouvernement de ne pas privilégier les véhicules personnels tient au fait qu'il souhaite réduire la congestion des rues dans les centres-villes et leurs environs. Autocar, un site spécialisé, déclare que les autorités compétentes vont également mettre en place des infrastructures assurant le rechargement des voitures. Il ajoute que pour pouvoir profiter d'aides à l'achat, les conducteurs devront choisir leur véhicule électrique en tenant compte des critères suivants :

  • la consommation électrique ;
  • la capacité de la batterie ;
  • la vitesse du véhicule ;
  • son assurance.