L’ACA réalise une étude sur l’utilisation des voitures électriques

Les voitures électriques ne représentaient que 1,43 % du parc automobile français en 2018. La situation pourrait toutefois évoluer en fonction des enjeux écologiques et économiques. Si ces modèles coûtent plus cher que ceux fonctionnant avec un moteur thermique, ils ont l'avantage de n'avoir besoin que de peu d'entretien.

Si la voiture électrique se présente comme une solution aux problèmes environnementaux, elle affiche néanmoins certains inconvénients. L'ACA a réalisé une étude portant sur 2 véhicules.

Elle a analysé leur coût et les différentes dépenses engagées. Grâce aux données recueillies, l'organisme espère donner une base de réflexion aux nombreux Français souhaitant se tourner vers ce type de voiture.


La Renault Zoé et la Renault Clio Trend Tce 75 à l'étude

Pour son étude, l'ACA a sélectionné la Zoé Life et la Clio Trend Tce 75, un modèle thermique, pour une LLD. Le premier modèle est loué sur 37 mois tandis que le second l'est sur 49 mois. La Zoé Life dispose d'une batterie de 41 kWh pour une autonomie totale de 300 km et elle se loue pour 99 euros par mois (batterie non comprise).

Le versement d'un premier loyer de 8 000 euros qui tombe à 2 000 euros après le retrait du bonus écologique, sous certaines conditions, est nécessaire. La batterie, quant à elle, doit être louée 69 euros le premier mois, puis 39 euros par mois pour le reste de la période de location. Le prix d'une Zoé Life neuve est de 31 900 euros et elle est équipée d'un châssis de 23 000 euros et d'une batterie de 8 900 euros.

La Clio, quant à elle, est disponible pour 129 euros par mois une fois un premier loyer de 1 500 euros payé. Pour un euro supplémentaire, le locataire peut profiter de la formule Easy Pack avec l'entretien, la garantie et l'assistance offerts durant toute la durée de la location.

Une Clio thermique neuve ne coûte que 15 300 euros. Un modèle loué sans accumulateur est disponible pour 1 896 euros par an contre 2 433 euros pour une Zoé avec batterie.


Les différences entre ces deux voitures

Pour son comparatif, l'ACA s'est basée sur plusieurs points notamment les garanties des 2 voitures. Grâce à une simulation assurance auto, l'association a appris que la couverture de la Clio est plus chère. Elle est de 720 euros par an contre 600 euros annuels pour la Zoé. Pour le modèle électrique, la garantie couvre essentiellement le châssis et la batterie.

D'après les données recueillies par l'étude, en 2018, la voiture thermique avait besoin de 6,2 litres d'essence pour faire 100 km. Le coût de cette dépense était de 933 euros contre 300 euros pour les dépenses d'électricité la Zoé sur la même distance.

Concernant l'usure des pneus, les sommes engagées sont les mêmes, même si grâce à un amortissement sur 4 ans, la Clio ne nécessite que 90 euros par an contre 120 euros pour la Zoé. Pour l'entretien des 2 véhicules, les dépenses sont assez proches, soit 593 euros.

Après recoupement, l'ACA a remarqué que l'année dernière, la Clio nécessitait 4 459 euros, soit 0,446 euro par kilomètre. Pour la Zoé, il fallait 4 216 euros, soit 0,562 euro par kilomètre. L'association indique que la voiture électrique est donc plus chère et que les prix pourraient augmenter dans les prochaines années.

Elle explique également que le coût de la mise en place de bornes de recharge augmenterait les prix des véhicules électriques. Et c'est sans compter la TICPE qui risque de compliquer la situation. Pour l'ACA donc, l'avenir des voitures électriques est incertain.