Le quotidien des malvoyants va nettement s’évoluer grâce aux outils innovants de CFLOU

1,7 million, c'est l'estimation du nombre des déficients visuels en Hexagone, dont près de 12% ont totalement perdu la vue. Or, il va sans dire que cette situation pénalise leur autonomie, notamment dans l'exercice d'une activité professionnelle si bien que la moitié d'entre eux ont du mal à trouver du travail. À défaut d'une vue parfaite, plusieurs éprouvent même des difficultés à réaliser certains mouvements banals.

Dans l'optique d'aider ces mal voyants à faire face à leur handicap, un établissement d'origine alsacienne, CFLOU, a entrepris une tournée dans toute la France afin de présenter ses innovations. Le 18 avril dernier, il a frappé à la porte des Montpelliérains, muni de ses objets connectés tels que des lunettes et des montres ainsi que des jeux en braille.


Des matériels intelligents au service des déficients visuels

C'est pour adoucir la vie au million de Français malvoyants et aux 207 000 aveugles que la société CFLOU s'est mobilisée en lançant ses matériels novateurs sur tout le territoire français. Plusieurs objets connectés ont alors été mis à la disposition des personnes en déficience visuelle, tels que des montres parlantes, des téléphones, des lampes, des thermomètres ainsi que des balances fonctionnant au moyen de l'intelligence artificielle.

Ces fonctionnalités ne manquent pas de susciter la fierté de son fondateur, Olivier Dellabe. Ce qui est parfaitement compréhensible étant donné que ces outils vont permettre aux individus ciblés de voir leur indépendance s'évoluer. Ainsi, d'après ces propos :

Tous les objets parlent aux patients pour faciliter tous leurs gestes. On a des thermomètres, des balances, ou des téléphones [...] des montres qui parlent : elles donnent l'heure quand on demande [...] Les clients veulent plus d'autonomie, c'est ce qu'on leur propose.

Des bijoux onéreux

Outre ces aides particulièrement innovantes, CFLOU n'a pas oublié les besoins de divertissement de ces malvoyants. Ce qui explique l'existence de Rubik's cube dans ces panoplies d'objets connectés. Un de ses clients s'est d'ailleurs montré impressionné par cette attention en déclarant :

Je ne m'attendais pas à ça, c'est vrai qu'il y a beaucoup de choix, il y a même un Rubik's cube en braille.

Toujours est-il que ces produits ne sont pas accessibles à tout le monde. Le fait est qu'ils peuvent coûter une fortune aux potentiels acheteurs, à en croire la valeur d'une paire de lunettes connectées, munies d'une caméra intégrée qui peut s'élever jusqu'à 3 700 euros. D'autant plus que l'achat de ces matériels n'est pas couvert par l'Assurance maladie. Si souscrire une mutuelle santé était une solution efficace pour contourner ce manque, bon nombre de distributeurs n'ont pas encore intégré cette garantie dans leur liste de prestations.

Pour permettre à tous les malvoyants français d'avoir en connaissance l'existence de ses équipements, des représentants de l'entreprise alsacienne voyagent à travers le pays à bord d'un véhicule utilitaire et visitent les centres médicaux de chaque commune. La clinique Beau Soleil sise à Montpellier a ainsi eu la chance de les recevoir le jeudi 18 avril 2019.