La mutuelle santé évolue dans un univers fortement concurrentiel et en constante mutation

Les réformes réglementaires enregistrées dans le secteur de l'assurance, surtout celui de la mutuelle santé, ont été nombreuses ces derniers temps. Loi ANI, Solvabilité II, DDA et dernièrement le dispositif « 100% santé »… Toute une série de révolutions auxquelles les distributeurs de complémentaire santé doivent se confronter. Sans oublier les avancées technologiques comme la digitalisation avec lesquelles ces organismes doivent également adapter leurs offres de services, les seuls atouts pouvant les aider à se démarquer du lot.

Force est en effet d'admettre que la concurrence, bien qu'elle soit toujours palpable dans ce secteur, a également évoluée. La satisfaction clientèle est alors devenue une stratégie gagnante pour les acteurs du domaine.


Une concurrence à nouveau visage

L'environnement dans lequel s'évoluent les distributeurs d'assurance santé est fortement concurrentiel. Jusqu'ici, les contrats individuels sont plébiscités par les Français, la couverture collective commence à devenir populaire. Une tendance qui tend à pénaliser les mutuelles, mais qui semble profiter aux assureurs ainsi qu'aux institutions de prévoyance.

Mais si les nombreuses réformes règlementaires ont suscité une nouvelle forme de concurrence dans le secteur, son intensité n'a pas pour autant diminué. Elle est même toujours croissante, notamment sur le marché des complémentaires santé si bien que leurs distributeurs se doivent de déployer une arme plus efficace afin d'asseoir leur position.

Il faut dire que les différents bouleversements rencontrés au cours des dernières années ont renforcé le besoin d'investir dans l'innovation des services chez les mutuelles de petite envergure (celles enregistrant un chiffre d'affaires moyen de 50 millions d'euros) afin de pouvoir rester dans la course.

Des innovations stratégiques sont de mise

Assureurs, mutuelles, institutions de prévoyance et même sociétés de courtage sont concernées par le renouvellement du marché de l'assurance santé. Parmi les nouveaux services de santé, les quatre ci-après méritent qu'elles y portent attention, à savoir :

  • La télémédecine (téléconsultation, télé-expertise, etc.) ;
  • La prévention et le bien-être ;
  • Les offres sur-mesure pour les couvertures individuelles telles que la surcomplémentaire ;
  • La digitalisation (gestion numérique, objets connectés, etc.)

Sur ce dernier point, ces compagnies doivent collaborer avec les medtechs et les assurtechs étant donné que ces derniers tiennent actuellement les rênes de la technologie en matière de santé. Toujours est-il que le développement de leurs offres est assez restreint à cause de la capacité insuffisante des assurés à s'en procurer.