La concurrence est rude sur le marché automobile chinois

Les constructeurs chinois sont en train de marquer petit à petit leur territoire

Sans grande surprise, les Chinois privilégient de plus en plus les constructeurs locaux lorsqu'il s'agit d'acheter une voiture. Mais la montée en puissance des marques chinoises ne masque pas la chute globale enregistrée par l'industrie automobile dans le pays en 2018.

En effet, au cours des trois dernières décennies, le secteur a été florissant, jusqu'à faire de la Chine l'un des premiers marchés de véhicules au niveau mondial.

Le recul des ventes de l'année passée a été une surprise, un repli d'autant plus étonnant en considérant les chiffres de 2016 où elles avaient progressé de +14 %.


Un recul moindre, mais qui mérite d'être souligné !

Par rapport à 2017 donc, le nombre de personnes ayant demandé un devis d'assurance auto – autrement dit le nombre de personnes ayant acheté une nouvelle voiture – a diminué de -2,8 %.

Selon les chiffres communiqués par le CAAM (Association chinoise des constructeurs automobiles), « il s'est vendu 28,08 millions de véhicules l'année dernière », une baisse qui s'explique en partie par la suppression de quelques aides gouvernementales (par l'intermédiaire d'avantages fiscaux). Ajoutée à cela la santé économique de la Chine qui n'est pas vraiment au beau fixe à l'heure actuelle.

Un marché encore très difficile à conquérir pour les constructeurs étrangers

Pour l'heure, même si la situation devrait évoluer prochainement, les firmes étrangères ne peuvent s'implanter en Chine qu'après avoir développé un accord de coentreprise avec un constructeur local. Cette contrainte limite encore grandement leur marge de manœuvre.

Et dans cette recherche de partenaire chinois, Volkswagen et General Motors se sont montré les plus inspirés en concluant un accord avec SAIC (Shanghai automotive industry corporation) qui est tout simplement le leader du secteur dans le pays.

Cette entente a permis à la firme allemande de s'imposer comme la compagnie étrangère réalisant le plus grand nombre de ventes en terre chinoise. L'année passée, Volkswagen y a écoulé 4,25 millions de véhicules.