Le marché unique européen de l'assurance existe depuis juillet 1994. Grâce à ce dernier, les ressortissants de l'Union européenne peuvent faire appel à un assureur agréé œuvrant dans l'un de ses États membres. Afin de simplifier les prestations des compagnies d'assurance, la législation sur tout le territoire a été harmonisée. Cette mesure facilite l'investissement des sociétés et la souscription des usagers.

Pourtant, de nombreux obstacles se dressent face à ce marché unique. L'inexistence de l'offre transfrontalière est l'un des plus importants. Selon l'étude de 2014, plusieurs contrats d'assurance peuvent être souscrits en ligne. Cependant, seul un nombre très réduit d'entre eux peut réellement être contracté sur Internet.


Les démarches concernant l'assurance habitation doivent être clarifiées

Il faut savoir que les clients de nationalité française souhaitant souscrire une assurance habitation dans l'UE disposent de certains avantages. Toute personne assurée en Europe peut également contracter une assurance dans n'importe quel pays membre. Ce faisant, elle accède aux informations relatives à la législation dans le pays concerné. Pour les compagnies, le marché unique européen a mis en place des mesures spécifiques. Pour pouvoir offrir leurs prestations dans toute l'UE, les assureurs devront disposer d'une licence unique accordée par leur pays d'origine.

En somme, le marché unique de l'Europe est avantageux pour les clients. Un particulier français souhaitant acquérir une maison de vacances en Italie peut, par exemple, contracter son assurance habitation auprès d'un établissement français. Le client versera ainsi des taxes fiscales dans le pays où sa couverture est plus avantageuse.

Le client devra opter pour une compagnie agréée. Pour sélectionner le bon établissement, il devra bien se documenter pour obtenir des informations pertinentes.

L'assurance habitation se décline sous différentes formes

Les usagers souhaitant couvrir leurs biens à l'étranger doivent se renseigner au préalable.

Cette recommandation est valable, surtout pour l'assurance multirisque habitation. Au sein des pays membres de l'UE, certaines lois générales ou spécifiques varient.


Le client doit donc connaître les points divergents à comparer avec les normes de son pays d'origine avant de souscrire un contrat quelconque.

L'assurance habitation revêt différentes formes selon les pays. En Espagne, elle n'est nécessaire que dans le cadre d'une hypothèque de bien ou quelques exceptions. En Italie, elle n'est pas obligatoire. Les propriétaires en contractent une afin de se prémunir des sinistres ou des problèmes liés au voisinage. De ce fait, ils ne paient que 180 à 380 euros d'assurance par an.

En Allemagne, les propriétaires ne sont pas obligés d'être couverts par une assurance habitation. Les compagnies leur proposent tout de même différentes prestations. Si un client souhaite se couvrir dans ce pays, il lui est conseillé de bien comparer toutes les offres avant de choisir.