Le salon de l’auto de Shanghai accueillera de nombreuses start-up spécialisées

Le marché automobile chinois offre de nombreux débouchés. Des start-up proposant des modèles électriques sont prêtes à le conquérir. Pour cela, elles présenteront leurs nouveautés lors du salon de l'auto qui se tiendra prochainement à Shanghai. Ce sera l'occasion pour ces jeunes pousses de faire mieux que Tesla, la société américaine qui se pose comme une référence dans le domaine des voitures électriques.

Parmi les participants, on retrouvera notamment Nio. Ce constructeur chinois coté en Bourse présentera la ET7, sa première berline. Durant le salon, XPeng Motors, une autre entreprise locale, dévoilera sa P7. Cette voiture électrique pourrait se positionner comme une rivale sérieuse de la Model S de Tesla.


Le secteur électrique est le seul à se développer en Chine

D'après l'Association des conducteurs d'automobiles en Chine (CAAM), le secteur électrique est le seul à se développer dans le pays, à l'heure actuelle. Elle a relevé un accroissement de 79 % des livraisons de véhicules à batterie (électriques ou hybrides) en 2018. Cela représente 1,3 million de voitures. En mars dernier, ce taux est passé à 85 %.

Cette augmentation profite aux constructeurs locaux comme Chery et aux groupes publics tels que JAC ou BAIC. Roland Irle, un employé du cabinet EV-Volumes, prévoit que la Chine comptera 1,8 million de véhicules électriques ou hybrides cette année.

En 2018, Nio affichait une perte de 1,2 milliard d'euros. À cela s'ajoute le procès intenté par des investisseurs aux États-Unis. Pourtant, au premier trimestre 2019, l'enseigne a réalisé près de 4 000 ventes. Fin mars, XPeng Motors a déclaré avoir vendu 10 000 SUV en 3 mois. Sur 2019, l'enseigne ambitionne de commercialiser entre 40 000 et 45 000 véhicules.

Les constructeurs doivent se démarquer

Outre Nio et XPeng Motors, le salon de l'auto accueillera d'autres start-up comme Leap Motor ou Hozon Automobile. Pour l'occasion, elles présenteront des SUV électriques avec une autonomie de 500 kilomètres. Le lancement de ce type de véhicule amènera certains conducteurs à utiliser un comparateur assurance pour bénéficier des meilleures couvertures possibles. Malgré ces problèmes financiers, Faraday Future y présentera également le V9, un monospace.


Pour ces nouvelles start-up, conquérir le marché s'avère un défi de taille. D'autant plus que le gouvernement chinois a décidé de réduire les subventions qui seront accordées aux voitures électriques. À partir de juin, les modèles ayant une autonomie en dessous de 250 kilomètres n'en profiteront plus. Quant aux autres véhicules électriques, ils feront face à une forte diminution de leurs subventions.

Cette décision du gouvernement est motivée par l'émergence d'un trop grand nombre de start-up. Il semblerait que ces dernières souhaitent juste profiter des sommes accordées par l'État.