Les mesures de sécurité concernant les motards sont renforcées

Afin de limiter le décès des utilisateurs de deux-roues, de nouvelles mesures seront prochainement mises en place. Récemment, des représentants de la Sécurité routière et de l'Association pour la formation des motards (AFDM) ont présenté les futures réformes concernant le permis moto. Ces dernières devraient être appliquées d'ici le premier trimestre 2020.

Outre les changements concernant le permis, la Sécurité routière sensibilise également les motards au port de matériel de sécurité adapté, dont le gilet airbag. Pour mener son projet à bien, l'organisme a noué des partenariats avec de nombreux acteurs, entre autres, le ministère de l'Intérieur.

L'examen pour le permis moto sera plus exigeant

Auparavant, pour passer le permis moto, le candidat devait réussir 3 épreuves :

  • le Code de la route (permis B auto) ; 
  • les épreuves plateau (exercices pratiques hors circulation) ; 
  • l'examen en circulation.

Toutefois, de récentes réformes vont modifier ces tests. Désormais, l'épreuve du code sera baptisée épreuve théorique moto (ETM) et sera entièrement dédiée à la pratique du deux-roues. Par ailleurs, les candidats devront passer le Code moto et auto.

Ils devront ainsi répondre à une quarantaine de questions. Pour l'examen plateau, les futurs motards auront droit à une épreuve segmentée qui ne durera que 10 minutes. Selon Pascal Wolf, animateur pédagogique de l'AFDM, les exercices à réaliser seront les mêmes. Toutefois, ces derniers se succéderont.

Enfin, l'examen en circulation changera entièrement. Si auparavant, des vérifications techniques étaient réalisées sur les véhicules après l'épreuve, ces dernières auront désormais lieu avant celle-ci.

Emmanuel Barbe, délégué de la Sécurité routière, indique que les tests se concentreront surtout sur les virages où de nombreux accidents se produisent. Les candidats devront donc revoir ce point en particulier.


L'utilisation du gilet airbag se popularise

Le trafic routier en France n'est constitué que de 2 % de motards. Pourtant, ils représentent 25 % des décès dus aux accidents de la route. Selon les chiffres de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 756 personnes ont perdu la vie en 2018 à cause d'un accident de deux-roues motorisé.

Malgré la couverture assurée par l'assurance moto, il est donc préférable de miser sur de bonnes mesures de sécurité.

Une étude menée sur les accidentés de moto dans le Rhône de 1996 à 2014 a révélé que 75 % des blessures graves se situent au niveau du thorax, de l'abdomen et de la colonne vertébrale.

Ces zones abritant des organes vitaux, il est important de les protéger. Actuellement, seul le gilet airbag moto est la protection la plus efficace lors des accidents routiers.

Afin de limiter les décès dus aux accidents de moto, la Sécurité routière incite les motards à s'équiper de cette protection.

Le 2 avril dernier, l'organisme a signé une charte de partenariat avec le ministère de l'Intérieur. Cette dernière s'inscrit dans le cadre du « Plan airbag » sensibilisant différents acteurs de l'univers de la moto à encourager les usagers à recourir à ce type de gilet.