La mise à la casse des voitures polluantes s’avère un pari réussi

Des centres dédiés aux véhicules hors d'usage (VHU) espacés de 50 kilomètres répartis sur l'ensemble du territoire. Tel est le plan du gouvernement pour réduire la pollution atmosphérique. Actuellement, 1 700 centres agréés desservent l'Hexagone dont la commune de Romorantin-Lanthenay, localisée dans le département du Loir-et-Cher.

Le succès du site Re-Source témoigne de la bonne santé du secteur. En effet, l'activité des cimetières de voitures a grimpé de 30 %, grâce notamment aux subventions étatiques accordées aux particuliers désireux d'acquérir une automobile écoresponsable. Comment fonctionne cette grande plateforme opérant en France et appartenant à Indra, où travaillent 33 collaborateurs ?

Reconditionner les pièces automobiles pour les revendre

Conformément au cadre réglementaire européen, la majorité des composantes des voitures mises à la casse doivent être exploitées. Quand la matière n'est pas recyclée, certaines pièces automobiles, après avoir été démontées, sont reconditionnées.

Le reste, qui constituera les déchets, sera dissimulé sous terre. Telles sont les révélations de Loïc Bey Rozet. Concernant les pièces détachées, Re-Source en a ouvert une boutique, accessible aux ménages.


Le marché se porte plutôt bien.

Par exemple, l'exportation de moteurs (qui pèsent aux alentours de 200 kilogrammes) pouvant encore être utilisés rapporte près de 450 millions d'euros par an. Ils peuvent servir à remplacer les moteurs présentant des défaillances. Les catalyseurs se vendent également bien (à quelques dizaines d'euros), grâce aux petites portions de palladium et rhodium qu'ils contiennent.

5 000 véhicules pris en charge par an

Après avoir accéléré la cadence, les employés de Re-Source s'occupent désormais de 5 000 voitures tous les ans, comme l'indique l'un des responsables du site, Nicolas Paquet. Ces véhicules ne sont pas seulement ramenés gratuitement par des particuliers, mais aussi par les concessionnaires automobiles. Les spécialistes des assurances ne sont pas en reste.

Chaque véhicule qui y atterrit fait l'objet d'une expertise. Sa structure et ses composantes sont étudiées dans les détails, de la carrosserie aux pièces en passant par les sièges. Outre le carburant, tous les liquides contenus dans le moteur (comme l'huile de moteur) sont évacués.

Il en est de même pour le liquide qui permet au moteur de se maintenir à une température constante. Une fois toutes les pièces dépourvues de fluides, elles sont arrachées. Pour enlever le moteur, les professionnels se servent d'un imposant levier qui permet de basculer l'automobile sur le côté.