De nombreux scooters et motos sont volés en France

Tout comme les amateurs de deux-roues, les malfaiteurs se tiennent au courant des tendances du marché pour identifier les motos à dérober. Ainsi, ceux qui font le plus l'objet de vols sont les modèles qui enregistrent les meilleures ventes.

Un assureur a récemment fait connaître les 10 types de motos les plus volés en France l'année dernière. Pour son étude, il s'est renseigné sur le nombre d'engins assurés ainsi que sur le nombre de deux-roues et de trois-roues ayant fait l'objet de déclaration de vol. Il en ressort que les modèles haut de gamme sont la cible privilégiée des malfaiteurs.

Les 10 modèles les plus dérobés

Dans le baromètre de l'assureur, les motards devront surveiller de près leur Triumph 1050 Speed Triple. Placé en 10ème position dans le top des motos les plus volées en France, ce modèle séduit par son design, mais également par son équipement technologique de pointe qui favorise une bonne conduite.


Il est suivi par la Piaggio MP3 300 LT qui figure en 9ème position. Ce trois-roues a été conçu pour une conduite optimale. S'il ne peut être comparé à un deux-roues, ce véhicule propose une bonne accélération sur route et est plus respectueux de l'environnement.

En 8ème position vient la Piaggio 500 MP LT. Cette moto également dotée de troies roues se décline en modèle Business ou Sport. Puissante, elle dispose d'équipements luxueux et high-tech.

En 7ème position se trouve la Yamaha MT-07. Son design privilégiant l'esthétique et le confort du conducteur ainsi que ses équipements variés attirent les motards.

À la 6e place se situent les Triumph Street Triple. Disponibles sous trois formes différentes, ces roadsters sont agiles et intuitifs. Pourvus d'un puissant moteur, ils sont également équipés d'un couple de qualité et d'un ordinateur de bord profitant des dernières innovations technologiques.

Vient ensuite la Honda PCX 125. Elle est appréciée pour sa nouvelle apparence, un moteur plus puissant ou l'ABS de série. Ce modèle est suivi par la Piaggio 125 Vespa. Se déclinant sous diverses formes, ce scooter made in Italy affiche différentes performances en matière de puissance et de vitesse. Il s'adapte ainsi aux besoins des motards.

En 3ème place, la Yamaha Xmax 125 attise les convoitises. Une finition soignée et des systèmes anti-patinage et d'éclairage full LED rendent cette moto particulièrement intéressante. À la 2ème place se trouve la BMW R 1200 GS. Tout-terrain et pourvu d'équipements confortables, ce modèle a été pensé pour le plaisir des usagers.

Enfin, les Yamaha Tmax 530 et 500 occupent la première place. La 530 est plus puissante en bas et moyen régime grâce à son couple. Malgré son moteur linéaire, il reste efficace. La 500, quant à elle, affiche de bonnes performances tant en matière de conduite que d'équipements.


Les mesures à préconiser

Pour anticiper les vols, les motards doivent disposer d'une assurance moto. La garantie contre le vol constitue une excellente mesure, à condition de respecter certains points.

Les propriétaires de moto doivent notamment adopter des gestes de précaution (ne pas laisser la clé sur le contact, bien attacher le véhicule…) et mettre en place des protections antivol (système antivol en U, verrouillage de la direction…).

Selon le baromètre de 2017, un deux-roues motorisé est subtilisé toutes les 10 minutes en moyenne. Une grande majorité des vols (86 %) sont effectués dans les zones urbaines. 59 % d'entre eux se produisent sur la voie publique.

Les régions où ces actions sont le plus souvent commises sont l'Île-de-France, la PACA et la Rhône-Alpes
. Enfin, la plupart des vols (57 %) sont commis durant la nuit.

Le recours à des systèmes antivol est une obligation pour obtenir une bonne assurance moto. Pourtant, ils ne suffisent pas. Selon un assureur spécialisé, certains modèles ont des clés codées qui ne sont pas efficaces. Des constructeurs comme Yamaha ont décidé de revoir cet élément sur leurs véhicules.

Toutefois, Éric Marot, expert en analyse du risque de l'enseigne japonaise, indique que les voleurs ne renoncent pas face à la présence d'une clé de démarrage.

Ces derniers embarquent les deux-roues afin de les désosser. Ils revendent ensuite les pièces à un prix très élevé, ce qui leur rapporte dix fois plus que la revente du modèle en entier.

Afin d'écouler la marchandise volée, les malfaiteurs passent par les sites des petites annonces. Ainsi, ils peuvent vendre les pièces dérobées sans se faire remarquer. Ces pratiques expliquent que 80 % des deux-roues volés ne sont jamais retrouvés.