Le coût annuel des soins de santé présente de fortes disparités entre les régions

1 129 euros par an, c'est à ce montant qu'estime le courtier en assurances Verspieren pour les frais de santé d'une personne adulte en France, en 2018, à la suite d'une récente étude. Il s'agit bien sûr d'une estimation moyenne, car les dépenses sont différentes entre les régions, oscillant entre 836,72 euros en Bretagne et 1 357, 26 euros en Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA)-Corse. Cette disparité est également très présente dans les détails, en matière de soins dentaires, optiques et auditifs.

Et il faut croire que ces coûts sont en constante progression depuis quelque temps, ne serait-ce que de considérer la moyenne enregistrée deux ans auparavant.


Des écarts pouvant s'élever à plus de 500 euros

Dans le cadre de son baromètre 2018, Verspieren a analysé quelque 70 millions de données portant sur la couverture santé des ménages français. L'enseigne a pu ainsi déterminer qu'un adulte a dépensé en moyenne 1 129,30 euros en matière de soins.

Certes, l'Assurance maladie prend déjà en charge une partie de ce montant, mais il en reste encore 54,60% à payer pour ceux qui ne sont pas affiliés à des complémentaires santé. D'autant plus que ces frais ont été majorés de 1,30% par rapport à ceux de 2016, à 1 115 euros.

Force est également de constater que d'importants écarts sont visibles d'une région à une autre. En première position se trouve PACA-Corse où l'on a enregistré les dépenses les plus élevées, avec une moyenne de 1 357,26 euros pour chaque habitant (+168,74 euros par rapport à l'année dernière). S'ensuivent :

  • L'Île-de-France, en hausse de 47,41 euros, avec des coûts s'élevant à 1 230,79 euros ; 
  • L'Occitanie, avec 1 143,78 euros de dépenses (+70,61 euros) ; 
  • Les Hauts-de-France avec 1 132,57 euros ; 
  • La Nouvelle-Aquitaine avec 1 120,88 euros ; 
  • La Bourgogne-Franche-Comté avec 1 029,23 euros ; 
  • La Normandie avec 998,38 euros ; 
  • L'Auvergne-Rhône-Alpes avec 983,47 euros ; 
  • Le Grand Est avec 955,94 euros ; 
  • Le Centre-Val de Loire avec 921,14 euros ; 
  • Le Pays de la Loire avec 879,55 euros ; 
  • La Bretagne avec 836,72 euros (-27,96 euros).

Des disparités même au niveau des soins onéreux

Les soins dentaires, auditifs et optiques sont plus onéreux en Hexagone par rapport aux autres interventions médicales. Or, ils deviennent de plus en plus indispensables même si bon nombre de patients préfèrent encore s'en passer à défaut de ressources financières suffisantes.


À savoir, plus de trois assurés sur dix (33%) ont eu recours aux services d'un dentiste, ne serait-ce qu'une seule fois, et déboursé 31,70 euros en moyenne pour de simples soins. Il est toutefois à préciser que les dépenses varient selon la spécificité de l'acte ainsi que la région. Ainsi, en région PACA, les poses d'appareils dentaires et d'implants coûtent respectivement 754,75 euros et 2 257,61 euros. En Bretagne pourtant, les prothèses s'élèvent à 493,33 euros tandis que les implants sont estimés à 1 609 euros en Île-de-France.

En ce qui concerne les audioprothèses, ils peuvent être plus onéreux dans la région bretonne (1 779,40 euros) que dans le Centre-Val de Loire (1 357,22 euros). À titre d'indication, Verspieren a estimé que le prix moyen national s'établissait à 1 588,22 euros en 2018.

Quant aux tarifs appliqués aux lunettes à verres correcteurs, ils peuvent s'élever jusqu'à 520 euros en région francilienne pour s'abaisser à 435,29 euros en Provence-Alpes-Côte d'Azur-Corse. Par ailleurs, une simple monture est estimée à 173,75 euros en Île-de-France contre 153,51 euros dans le Pays de la Loire.