Les dépenses consacrées aux animaux de compagnie augmentent

Des oiseaux aux poissons en passant par les petits rongeurs, sans oublier les chiens et les chats, on compte aujourd'hui 63 millions d'animaux de compagnie en France.

Ces compagnons à plumes, à écailles et à poils sont tellement nombreux qu'ils sont actuellement présents dans un ménage sur deux. La France est d'ailleurs le pays qui accueille le plus d'animaux de compagnie en Europe.

Une enquête établie par l'institut de sondage français Ipsos a été menée dans le but de mieux appréhender l'interaction des Français avec leurs animaux domestiques. Par la même occasion, l'institut a pu définir en détail les dépenses liées à ces animaux.


Un budget annuel exorbitant

L'observatoire des propriétaires a été créé en 2016 et les nouvelles données résultent de la troisième enquête réalisée par l'institut Ipsos. Concernant l'achat d'animaux de compagnie, la part des chiens a augmenté significativement par rapport à l'année dernière. Par ailleurs, les Français déclarent que leurs dépenses moyennes s'élèvent à 664 euros pour les chiens et à 304 euros pour les chats.

Le total des dépenses relatives aux animaux de compagnie s'élève à 4,6 milliards d'euros par an. La nourriture occupe la première place dans la liste des dépenses, avec un budget de 3,3 milliards d'euros par an. Viennent ensuite les dépenses liées à l'hygiène et à la santé des animaux, avec une somme annuelle de 583 millions d'euros.

Les 560 millions d'euros restants sont consacrés aux divers accessoires qui sont de plus en plus diversifiés. En effet, hormis les vêtements et jouets dédiés aux animaux de compagnie, de nouveaux gadgets font quotidiennement leur apparition. On citera par exemple les colliers GPS qui permettent de localiser les animaux en cas de fuite.

Les Français davantage préoccupés par la santé de leurs animaux

Le sondage a permis de relever un intérêt important des Français pour la santé de leurs animaux de compagnie. Les dépenses liées aux soins augmentent au fur et à mesure que les animaux vieillissent, et les propriétaires n'hésitent pas à procéder à des interventions onéreuses pour les soigner. Cela peut aller jusqu'à des opérations chirurgicales quand cela est nécessaire.


Afin de limiter les frais médicaux en cas de maladie, les propriétaires s'orientent progressivement vers l'assurance animaux de compagnie. Selon un professionnel du secteur, on note une croissance de 10 % sur la souscription de ce type de protection.

Cependant, les frais médicaux constituent en majorité des dépenses liées aux actions de prévention. Ainsi, les traitements antiparasitaires et la vaccination sont les soins les plus appliqués. On notera par ailleurs que les chiens sont plus médicalisés que les chats.

Faut-il rappeler qu'il convient de bien réfléchir avant de s'engager dans l'achat d'un animal de compagnie ? Un vétérinaire explique que le choix du compagnon requiert des connaissances particulières. Il faut notamment se pencher sur le choix de la race pour connaître la quantité de nourriture à pourvoir et les pathologies que celle-ci peut développer.