La couverture santé est encore inaccessible pour 5% des Français

5%, c'est le pourcentage de ceux qui ne peuvent pas encore accéder à une couverture santé sur l'ensemble du territoire français. C'est ce qui ressort de la statistique dernièrement publiée par le Ministère de la Santé.

Dans le lot, force est de constater que cette situation concerne principalement les ménages les plus précaires, malgré le fait que la réforme 100% Santé leur soit essentiellement destinée à travers une prise en charge partagée entre les mutuelles des patients et la Sécurité Sociale.

Différents facteurs en seraient la cause, mais l'on peut notamment citer la méconnaissance des différents dispositifs destinés à en améliorer l'accès ainsi que la concentration du marché des complémentaires sur une population déjà couverte si l'on croit la DRESS.


Des facteurs atténuants pointés du doigt

Prise en charge à 75% par la Sécurité Sociale et à 25% par les mutuelles des patients, les complémentaires santé devraient être accessibles à tous depuis la mise en place de la réforme 100% Santé. Mais d'après la DRESS (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), différents facteurs atténuent leur portée d'autant que ce dispositif devrait coûter pas moins de 1 milliard d'euros à l'État d'ici 2022.

Ainsi, cet organisme a essentiellement pointé du doigt un énorme problème de communication en soutenant que près de la moitié des individus actuellement non couverts ne sont pas conscients qu'ils sont potentiellement éligibles aux dispositifs CMU-C et ACS. L'un étant une couverture maladie universelle complémentaire couvrant 5,5 millions de personnes et l'autre, une aide au paiement d'un complémentaire santé actuellement au service de 1,2 million de foyers.

La DRESS a également mentionné des lacunes auprès des organismes de complémentaires dont le nombre a largement diminué en l'espace de 16 ans pour se retrouver à 474 en 2017 contre 1 702 en 2001. Et ce, suite à des procédures d'absorptions et de fusions générées par des exigences réglementaires. S'ajoutant à cela, l'on peut citer la stratégie de ces derniers qui préfèrent se concentrer sur une clientèle dont la majorité, 95%, est déjà couverte.


3 millions d'individus hors liste

La réforme 100% Santé devrait permettre à tous les Français de profiter d'une couverture santé. Du moins, pour les factures les plus onéreuses principalement liées aux soins dentaires, optiques et auditifs.

Mais d'après les données statistiques de l'édition 2019 de la DRESS publiée en avril, 3 millions d'individus sont encore hors de la liste pour représenter 5% de la population. Ce service tenait d'ailleurs à préciser que cette situation concerne principalement les ménages les plus précaires dont le revenu est relativement faible. Entre autres :

  • Les chômeurs; 
  • Les travailleurs précaires; 
  • Les inactifs.

À noter que l'objectif principal du dispositif 100% Santé est d'irradier le renoncement aux soins enregistré notamment auprès de cette classe sociale ces dernières années. Le Ministère de la Santé en a d'ailleurs donné la preuve en soutenant qu'en 2014, 3% de salariés du privé, de fonctionnaires et de retraités n'étaient pas couverts si ce taux est élevé à 16% pour les chômeurs et à 9% pour les inactifs.