dette-grecque-assurances-banques

Les banques et assurances françaises vont contribuer pour 15 Mds d'euros au nouveau plan de sauvetage de la Grèce. C'est ce que vient de déclarer Bercy dans un communiqué.

Sur une période de 2011 à 2020, les créanciers (privés) de la Grèce sont engagés au travers de l'Institut de la finance internationale (IFF), à participer, de manière volontaire, à la constitution d'une aide financière pour la Grèce, équivalente à 135 Mds.

Lors d'une réunion à Bercy en la présence du ministre de l'Economie et des finances François Baroin, Bercy a confirmé la participation des banques et assurances françaises pour une action jusqu'en 2020.

Plus en détail, le secteur de l'assurance française détient 6 Mds d'euros de la dette grecque arrivant à échéance en 2015, soit 1,1 Mds pour Axa, 520 millions pour Covéa et pas moins de 2 Mds pour Groupama et CNP. D'après l'AFP, les banques et assurances françaises détiennent plus de 18 Mds d'euros de dette arrivant cette fois-ci à échéance en 2020.