journée du sommeil du 16 mars

La journée du sommeil a lieu ce vendredi 16 mars. A cette occasion, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance et la MGEN publie une enquête montrant que plus de 40% des français ont des troubles du sommeil.

L’INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance) et la MGEN (Mutuelle Générale de l’Education Nationale) viennent de publier une étude s’intéressant au sommeil des français. Rappelons la Journée du Sommeil se tient cette année le vendredi 16 mars.

L’étude montre tout d’abord que 4 français sur 10 affirment mal dormir. Ces français sont victimes d’insomnie, de réveils fréquents ou encore de l’apnée du sommeil. Le sommeil est pourtant indispensable pour une vigilance accrue le lendemain, notamment sur son lieu de travail. Le manque de sommeil rend en effet irritable et réduit la concentration.



L’étude, réalisée par OpinionWay, montre également que le temps moyen de sommeil pour les français est de 7h05 en semaine et de 8h11 le week-end. A noter également que 31% des français indiquent dormir moins de 6 heures par nuit, ce qui est reconnu comme insuffisant.
Plus inquiétant, 26% des français sont touchés par la somnolence et 16% des personnes qui dorment mal sont traitées pour cela. La prise de médicaments comme les somnifères semble avoir reculé.


L’INSV donne par ailleurs quelques conseils pour mieux dormir :
- faire une micro-sieste en début d’après-midi;
- absorber un dîner le plus léger possible;
- éviter d’utiliser un ordinateur avant d’aller se coucher, que ce soit pour y travailler ou pour y jouer;
- se lever à heures régulières;
- se relaxer au calme 30 minutes avant le sommeil;
- dormir dans une chambre où règne l’obscurité et où la température ne dépasse pas les 18°C;
- aller dormir immédiatement après les premiers bâillements, car il vous faudra attendre le prochain cycle de sommeil, 90 minutes plus tard;

La MGEN, Mutuelle Générale de l'Education Nationale assure 2,8 millions de personnes et compte 9000 salariés. Elle distribue notamment des contrats d'assurance de type complémentaire santé.

L’enquête a été réalisée par Opinion Way pour la MGEN et l’INSV, auprès de 1010 personnes, soit un échantillon représentatif de la population de 18 à 64 ans.