soins optiques FNOF

La FNOF (Fédération Nationale des Opticiens de France) dénonce une santé visuelle à 2 vitesses, dans une lettre adressée aux candidats à l'élection présidentielle.

La Fédération Nationale des Opticiens de France vient d'envoyer une lettre ouverte aux 10 candidats briguant le poste présidentiel, et finalement validés par le Conseil Constitutionnel. Les opticiens y dénoncent une « santé visuelle à 2 vitesses », mettant directement en cause les réseaux d'opticiens montés par certaines mutuelles santé.

Les organismes de complémentaires santé visés ne défendraient pas, selon le FNOF, des valeurs telles que la santé visuelle, la proximité et la qualité. Les opticiens expliquent aux 10 candidats : « Ce dont, comme vous, nous ne voulons à aucun prix est en train de s'installer: une santé visuelle à deux vitesses".


Certaines complémentaires santé réduiraient donc les possibilités offertes à leurs adhérents : "d'un côté, des assurés qui choisissent leur opticien en qui ils ont confiance et qui ont accès à tous les produits disponibles sur le marché y compris les plus innovants", et "de l'autre côté, des assurés qui sont contraints par leur organisme complémentaire santé de se rendre chez un opticien du réseau qui ne peut leur proposer qu'une sélection limitée de produits".

Rappelons en outre que la Mutuelle Générale de l'Education Nationale (MGEN) vient d'être assignée en justice par plusieurs opticiens, dont Alain Afflelou, pour distorsion de concurrence en raison de la création d'un réseau d'opticiens  lunetiers propre à la mutuelle.

Dans le cas où vous portez des lunettes, le choix de votre contrat de mutuelle optique détermine les remboursements qui vous seront remboursés. Un remboursement à 100% du tarif de convention de la Sécurité Sociale ne garantit pas forcément un bon niveau de remboursement. Il est vivement conseillé d'utiliser un comparateur de mutuelle santé pour le choix de votre mutuelle optique.