assurance santé

Xavier Bertrand, Ministre de la Santé l'avait annoncé, le décret sur les dépassements d'honoraires est paru ce 22 mars 2012 au Journal Officiel. Dès aujourd'hui donc, les mutuelles devront s'acquitter de la facture des professionnels de santé du secteur 2 qui intégreront le nouveau dispositif appelé « option de coordination renforcée » pour les praticiens aux honoraires libres.

Néanmoins, ce dispositif mis en place pour réduire les coûts de l'accès au soin suscite la colère de toutes les parties concernées. L'UFC-Que Choisir qualifie ce jeudi de «  Jeudi noir pour l'accès aux soins des Français » et dénonce « un nouveau transfert de charges vers les usagers, particulièrement les plus modestes ». « La mise en œuvre du secteur optionnel entraînera automatiquement une nouvelle augmentation des cotisations de complémentaire santé ». En effet, le décret a obligé les mutuelles à inclure au sein de leurs contrats responsables une partie sur le remboursement des dépassements réalisé dans le cadre prévu. Une des premières conséquences pour l'assuré sera donc de voir sa prime d'assurance santé.


D'ailleurs cette obligation légale a suscité de nombreuses réactions négatives de la part des complémentaires santé. Dans un communiqué commun, la Mutualité Française et sept organisations syndicales ont déclaré que « le gouvernement a clairement fait le choix de légitimer la logique inflationniste des dépassements d'honoraires ». Elles ont aussi rappelé que « les dépassements d'honoraires médicaux représentent un coût de 2,5 milliards d'euros […] et [que] le renoncement aux soins concerne plus de 20 % de nos concitoyens ».

Plus surprenant, les syndicats des professionnels de santé sont également très mécontents. La CSMF regrette le « renoncement du gouvernement […] devant les vociférations de la Mutualité française » et « regrette qu'une fois de plus les praticiens de secteur 1 soient laissés de côté ; alors qu'ils auraient pu adhérer au véritable secteur optionnel ». Elle appelle le Ministre de la Santé à « honorer son engagement de promulguer sans tarder le décret complémentaire qui permettra de prendre en charge tous les compléments d'honoraires de l'option de coordination renforcée ».

Face à l'augmentation imminente des contrats de mutuelles, il est de plus en plus important de comparer les garanties avant de souscrire un contrat d'assurance santé pour alléger au maximum son budget tout en étant convaincu d'être protégé avec un contrat sur mesure. Notre comparateur mutuelle peut vous y aider, en comparant plus de 1300 formules d'assurance parmi les courtiers en assurances, les mutuelles et les grandes compagnies d'assurance.