francois hollande mutuelle

Dans un entretien accordé aux lectrices du magazine féminin Femmes Actuelles, François Hollande annonce qu'il pourrait revenir sur la taxation des mutuelles. La suppression des franchises médicales est par contre écartée, faute de moyens.

François Hollande, le candidat socialiste à la présidentielle 2012, répond aux questions des lectrices de Femmes Actuelles, dans un entretien publié dans le magazine hebdomadaire féminin. Interrogé sur la taxation des mutuelles, le candidat envisage de revenir sur les taxes ajoutées par le gouvernement à l'occasion de la crise économique, notamment le doublement de la TSCA (Taxe sur les Conventions d'Assurance) sur les contrats de complémentaires santé à l'été dernier, passée de 3.5% à 7%. Il souhaite à ce propos  "que nous revenions sur la taxation des mutuelles afin que les Français soient mieux remboursés".


Concernant la franchise médicale, François Hollande avoue "que nous n'avons pas les moyens de la supprimer pour le moment". Une franchise médicale reste à charge du patient lors de son parcours de soins, et est ainsi appliquée à toute consultation chez un médecin, à l'hôpital et achat de médicaments en pharmacie.

S'adressant à un lectorat féminin, le candidat déclare également réfléchir au niveau de retraite des femmes en "considérant des années d'éducation comme des années de travail", atténuant la nouvelle par l'état des finances publiques : "Cela suppose de négocier et de trouver des ressources financières car nos retraites ne sont pas financées au-delà de 2017".