Soins dentaires : l’idée du tarif social avortée
un service de meilleurtaux.com

Soins dentaires : l’idée du tarif social avortée

mutuelle dentaire

Les négociations entre les dentistes, l’Assurance Maladie et les complémentaires pour revoir les tarifs des soins dentaires se sont terminées avec peu d’avancées pour les Français.

En effet,  alors qu’au début des négociations le directeur de l’Assurance Maladie avait exprimé sa volonté d’y voir créer un « tarif sociale » pour l’accès aux soins dentaires afin d’améliorer les conditions de remboursements ne pouvant pas bénéficier de la CMU mais ayant tout de même un faible revenus, l’idée ne sera pas concrétiser pour l’instant. La réalité de la crise économique et des rigueur budgétaire à la veille de la campagne présidentielle a eu raison de ce projet.



Cela s’explique par le coup d’une telle mesure, les frais dentaires représente aujourd’hui près de 10 milliards d’euros des dépenses alors que le quart reste à payer par l’assuré lui-même, soit près de 2.5 milliards d’euros. Quant aux prix des prothèses dentaires, la partie non prise en charge représente 40% en moyenne, la facture serait donc salée pour l’assurance maladie et les mutuelles.

En conséquence, les négociations ont permis d’aboutir à l’actualisation de la grille tarifaire des dentistes : les gardes du week-end seront mieux payées et le tarif de la consultation de votre dentiste s’alignera sur celui des médecins, passant ainsi de 21 à 23 euros.

Cette augmentation n’engendrerait pas de dépenses supplémentaires pour les foyers français, elle sera prise en charge par votre complémentaire santé.

« C'est assez éloigné de ce qu'on pouvait espérer », a admis Fabrice Henry, le président de l'Unocam (Union nationale des organismes d'assurance maladie), au sortir des négociations.

Souscrire une mutuelle-santé reste donc votre seul moyen de réduire votre budget santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)