Assurance vie : un contrat islamique lancé en avril !
un service de meilleurtaux.com

Assurance vie : un contrat islamique lancé en avril !

assurance vie

En juin 2011, on proposait pour la première fois en France l’ouverture d’un compte courant à destination des musulmans. Aujourd’hui, la finance islamique, toujours peu courante sur le marché français, propose des contrats d’assurance vie spécifique, ouverts également aux non musulmans.

« On a identifié une demande de plus en plus manifeste. Comme le placement assurance vie est le contrat d'épargne préféré des Français, cela faisait sens de convertir aux principes de la finance islamique un contrat d'assurance-vie», a expliqué le directeur de la Sicav, Anouar Hassoune, directeur de la Sicav aux journalistes de l’AFP. Il précise d'ailleurs que la première personne à avoir souscrit à son contrat est une personne qui n’est pas musulmane et qui a investi « plusieurs centaines de milliers d'euros », sans pour autant précisé le rendement de l'assurance vie.


La principale distinction avec un contrat d’assurance vie classique réside dans le fonds utilisé pour le placement des capitaux des épargnants. En l’absence d’obligations islamiques (les « sukuks ») libellées en euros, le contrat d'assurance vie est composé uniquement d'unités de compte, et à ce titre non garanti.

De fait, l’argent est investi dans des fonds qui répondent aux règles de la finance islamique et s’appuient sur la Charia, qui interdit notamment l’usure.

À noter qu’avant le lancement de ce nouveau produit d’assurance vie, fin avril, un comité de conformité va vérifier le respect de la loi islamique par le porte-feuille d’actions.

Pour M. Hassoune « le principe de l'assurance-vie n'est aucunement illicite, ce sont davantage les éléments qui le composent qui doivent respecter certains principes ». D'ailleurs, il espère atteindre une collecte de 50 millions d'euros d'ici fin 2013.

L’un des principes de ce contrat à finance islamique est de n’utiliser que des actions d’entreprises qui ne sont que faiblement endettées, et qui n'ont pas d'activité en relation avec l'alcool, le tabac, les jeux d'argent, etc.

Étonnant ? Pas vraiment. Les promoteurs de la finance islamique attachent beaucoup d’importance à l’éthique. D’ailleurs, la crise financière rend les investisseurs de plus en plus enclins à respecter cette valeur.


Pour Patrick Zen, dirigeant du distributeur de cette assurance-vie particulière, « on sent que les gens veulent se positionner sur de l'éthique. Ils n'ont plus confiance dans le système financier ».

D’ailleurs, même si en France la finance islamique est encore timide, c’est une niche en pleine expansion : « La France est le seul pays au monde où il n'y avait pas de fonds charia compatible. Même en Israël, il y en a. Personne n'a voulu les commercialiser en France. On est dans un tel problème d'image qu'ils n'ont pas osé », explique Patrick Zen.


Source : Le Point

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)