Médiator : un premier procès s'ouvre aujourd’hui
un service de meilleurtaux.com

Médiator : un premier procès s'ouvre aujourd’hui

procès Médiator

Les laboratoires Servier doivent répondre à la justice devant le tribunal correctionnel de Nanterre à partir d’aujourd’hui.

Un an et demi après le scandale Médiator, Jacques Servier et les Laboratoires Servier doivent répondre de leurs actes devant plus de 350 personnes qui demandent réparation, et cela, avant même la fin de l’enquête menée par le pôle santé du parquet de Parquet de Paris sur ce scandale sanitaire retentissant. En effet, cette enquête ne sera close qu’en mars 2013, a-t-on appris en décembre.

Cela signifie qu’il revient aux parties civiles de fournir les preuves de leurs accusations, elles qu'elles n’auront pas accès aux découvertes et conclusions du parquet. Les laboratoires Servier et son fondateur sont appelés à comparaitre en citation directe pour « tromperie aggravée ».


En effet, les parties civiles estiment avoir été « délibérément » trompées sur la composition du Médiator. La « nature anorexigène » du Benfluorex, le principe actif du Médiator, est dangereuse pour la santé. Il diffuserait la norfenfluramine, une molécule très proche de l’amphétamine dans l’organisme.

Le Médiator, commercialisé de 1975 à 2009, a été consommé par cinq millions de personnes, et serait à l'origine de plus de 2 000 décès. Le norfenfluramine provoque en effet des hypertensions artérielles pulmonaires, ce qui multiplie par trois le risque de valvulopathies et peut nécessiter une greffe.

Pour Servier, l’affaire est « hautement technique et scientifique ». Jacques Servier ainsi que quatre ex-cadres du laboratoire et de Biopharma, qui a commercialisé le médicament, encourent quatre ans de prison et 37 500 euros. Les Laboratoires Servier et Biopharma risquent une amende de 150 000 euros et une interdiction d’exercer.

L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) a depuis renforcé le contrôle des médicaments et a réformé son mode de fonctionnement. D'ailleurs, depuis le 1er mai 2012, l’afssaps est devenue l'ANSM, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)