Sécurité Sociale

Un décret paru au Journal Officiel le 25 mai précise les objectifs de la prochaine réforme du financement de la Sécurité Sociale. Bercy sera ainsi en charge du futur PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale).

 En effet, le Ministre des Finances et de l’Économie, Pierre Moscovici, « est chargé, en liaison avec le ministre des affaires sociales et de la santé et le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, de la préparation de la loi de financement de la Sécurité sociale et en suit l'exécution. Il est responsable de l'équilibre général des comptes sociaux et des mesures de financement de la protection sociale. »


 Attendu qu’il s’agit d’une réforme de notre système de santé, ce dossier aurait dû être confié au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, mais au vu de l’ampleur de la tâche et de l’enjeu économico-financier, Bercy a finalement été préféré.

 Que vont-ils décider pour assurer la pérennité de l’Assurance Maladie ?

 Le financement de la Sécurité Sociale influera de manière significative sur le coût de l’accès aux soins pour les Français, mais également sur les tarifs assurance pratiqués par les mutuelles santé et les compagnies d'assurance. La relation de cause à effet sur le pote-monnaie de l'assuré est en effet évidente : au plus le remboursement demandé à une mutuelle santé sera important au détriment du remboursement de base de la Sécu, au plus les tarifs pratiqués par les compagnies d'assurance seront élevés.