N'hésitez pas à consulter nos guides pour les autres assurances pour trouver toutes les réponses à vos questions !

Dans ce sens, les comparateurs se sont entendus à respecter plusieurs principes de bases au sein d'une charte commune, une charte des comparateurs d'assurance qu'ils pourraient cosigner.
Le CCSF invite notamment les acteurs de la comparaison d'assurance à une plus grande transparence pour que l'internaute comprenne mieux l'objet de sa comparaison. « Les comparateurs d'assurances ne sont pas toujours identifiables comme tels par les internautes, en particulier du fait que certains sites internet se présentent sur des moteurs de recherche comme comparateurs alors qu'ils ne proposent de comparer qu'un nombre très limité de contrats voire, dans certains cas, les contrats proposés par un seul assureur ».

La nécessité d'être plus précis sur « le contenu ainsi que les limites des garanties (franchises, plafonds, exclusions de garantie) associées aux tarifs » a également été soulignée, pour que les internautes à la recherche d'un contrat d'assurance aient conscience de l'ensemble des aspects tarifaires du devis assurance qu'ils pourraient télécharger. Il en va de même pour la présentation sur les moteurs de recherche qui doit être « claire, exacte et non trompeuse ».

Le CCSF souhaiterait également que les comparateurs soient plus « transparents sur les liens économiques, y compris capitalistiques, qui les lient aux entreprises et intermédiaires d'assurance dont ils présentent les offres ».

L'avis du Comité Consultatif du Secteur Financier est consultable sur le site web du CCSF à l'adresse http://www.banque-france.fr/ccsf/fr/index.htm