remboursement mutuelle

Les prix des chambres particulières à l'hôpital devraient coûter moins cher aux particuliers. Les mutuelles ont en effet passé un accord avec les établissements de santé, comme l'a révélé il y a peu l'AFP.

Cela a été décidé de longue date par la Mutualité Française, qui s'est engagée à conventionner les établissements au Congrès de Bordeaux en 2009, alors même que la démarche a réellement débutée en septembre 2011 et qu'elle doit s'achever en fin d'année.

Cette volonté des mutuelles n'est pas anodine comme l'explique Jean Martin Cohen-Solal, Directeur Général de la Mutualité Française à l'AFP : « Désormais pour les mutuelles, l'hospitalisation est le poste de dépenses qui augmente le plus vite. Si l'on additionne le forfait hospitalier de 18 euros et le prix moyen de 42 euros d'une chambre particulière, un patient doit débourser 300 euros pour un séjour de cinq jours s'il n'a pas de mutuelle ».


Cela concerne près de 4 millions de personnes en France.

Pour remédier ce problème, les mutuelles engagent des négociations région par région avec les établissements de santé pour faire baisser le coût d'un séjour. La Mutualité Française indique ainsi qu'elle a réussi à « faire baisser les tarifs de 10 % en moyenne ».

L'objectif des mutuelles est « qu'à la fin de l'année, il y ait une couverture de 70% des séjours dans les régions concernées ».

Néanmoins, le dispositif ne concerne que quelques régions en France. En effet, 60% des établissements ont baissé leurs tarifs dans 3 régions, 40 % dans 2 régions et 30 % dans 6 régions. Cela ne concerne donc que 11 régions sur l'ensemble des 21 régions que compte le territoire français.

Le président de la Mutualité Française a également prévenu que cette mesure devrait s'étendre dans un avenir proche à la qualité des soins et aux fameux dépassements d'honoraires médicaux.