assurance santé low cost

Une étude sur la mutuelle santé, réalisée par Opitmind, montre que les français n'ont pas encore conscience des hausses de tarif de leur mutuelle santé. De leur côté, les assureurs préparent des assurances santé low-cost, à l'inverse des attentes des assurés santé.

Optimind vient de publier les résultats d'une étude réalisée par Opinion Way. Plus de 60% des français sous-estimeraient la hausse de tarif de leur contrat d'assurance santé. Nicolas le Berrigaud, expert santé chez Optimind explique dans l'Argus de l'Assurance : «sur la cotisation payée chaque mois, la majoration n'est au final que de quelques euros ou centimes d'euros».

Cependant, les compagnies d'assurance et les mutuelles santé ont conscience de la hausse de tarif de leurs produits. Et elles craignent que les assurés optent à terme pour des garanties moins élevées, afin de faire baisser le coût de leur cotisation annuelle. Des contrats d'assurance santé low-cost sont donc en préparation chez plus de 25% des assureurs. Pour réduire la cotisation d'une mutuelle santé au plus bas, le contrat ne comportera que les garanties essentielles : consultations chez le médecin généraliste et spécialiste conventionné, hospitalisation et remboursements des médicaments. La mutuelle dentaire et la mutuelle optique seront ainsi soumises à option complémentaire.

Une évolution du marché contraire à l'attente des internautes si l'on en croit les résultats de l'étude Optimind : les garanties dentaires, optiques, et l'hospitalisation sont en effet les 3 points d'attention principaux des assurés, pour plus de 60% d'entre eux.


Les Français semblent même être prêts à choisir de préférence les contrats qui permettent de sélectionner les garanties à la carte. Déjà présents sur notre comparateur de mutuelle en ligne, ce type de contrat, appelé également contrat à garanties modulaires, n'est cependant pas souvent proposé par les compagnies d'assurance. D'ailleurs seules 15% d'entre elles envisagent de lancer des contrats de ce type dans les années à venir. Par ailleurs, seulement 6% des français opteraient pour une mutuelle dite low-cost.

L'étude Optimind montre enfin que le tarif est de loin la source principale de mécontentement (seulement 62% de satisfaction sur le prix des mutuelles). A l'opposé, les français se déclarent très satisfaits de la rapidité des remboursements (88%) et de la relation client (80%).