Consultations médicales : seulement 70 pourcent des visites chez le médecin seraient justifiées
un service de meilleurtaux.com

Consultations médicales : seulement 70 pourcent des visites chez le médecin seraient justifiées

consultations médicales

D'après une étude, près de 30% des français ont déjà jugé une consultation médicale "inutile". Des chiffres corroborés par les médecins dans une autre étude, qui considèrent que seulement 7 consultations sur 10 se justifient médicalement.

Une première étude de Mondial Assistance réalisée par la TNS indique que 3 français sur 10 sont déjà sorti d'une consultation médicale en pensant que celle-ci avait été inutile. Le chiffre atteint exactement 28%, et même 33% chez les français pratiquant l'auto-médication.

Pourquoi les français se rendent-ils chez le médecin ? 75% des répondants indiquent qu'ils recherchent avant tout un conseil ou un avis lors d'une consultation médicale chez un généraliste ou un spécialiste. Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française en avril 2012.


Par ailleurs, une étude de la FHF (Fédération Hospitalière de France), réalisée auprès de plus de 800 médecins praticiens, conclut que 72% seulement des actes médicaux réalisés sont "pleinement justifiés". La FHF avait déjà dénoncé en 2010 des dépenses "contestables", représentant un montant considérable de plusieurs milliards d'euros (analyse en cabinet de biologie, radiographies, etc.).

L'étude de la FHF, réalisée également par la TNS, est diffusée dans Le Figaro. Trois actes médicaux sur dix ne seraient pas justifiés selon les médecins, le taux ne variant quasiment pas suivant la spécialité du médecin : médecin hospitalier, médecin spécialiste ou médecin généraliste. Pourquoi les médecins pratiquent-ils des soins qu'ils jugent eux-même contestables ? Deux raisons principales sont avancées : l'insistance des patients pour des examens de confort et la crainte de poursuites en justice, en cas de complications ultérieures.

La Fédération Hospitalière de France, par le biais de la publication de cette étude, continue le combat mené contre le gaspillage médical. L'une de ses propositions est par exemple de ne rembourser au patient que les actes médicaux "nécessaires", qui seraient par exemple listés sur un document faisant référence. Ces actes médicaux "inutiles" ne seraient ni remboursés par la Sécu, ni remboursés par les mutuelles santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)