contrat assurance

Le Comité International Olympique a été obligé d’investir un budget conséquent dans un contrat d’assurance permettant de couvrir le remboursement des droits de diffusion télévisée en cas d’annulation d’épreuve.

L’annulation d’une épreuve a  en effet des conséquences trop importantes sur les montants générés par l’achat d’espaces publicitaires.

Malgré un budget d’assurance divisé par deux depuis 1992, le CIO ne peut pas prendre le risque de ne pas assurer les droits de diffusion télévisée. Aujourd’hui, cette couverture est réalisée par les réassureurs Munich Re, à hauteur de 350M d’euros, et Swiss Re.

Par ailleurs, pour se protéger, le Comité local Olympique a également souscrit à une garantie en responsabilité civile qui le couvrirait jusqu’à hauteur de 350M d’euros.