loi assurance crédit

Les députés s'intéressent à l'assurance de prêt et particulièrement au développement de la concurrence dans le domaine de l'assurance crédit. Deux questions écrites au gouvernement ont été adressées par 2 députés.

Depuis 2010 et la loi Lagarde, tout particulier contractant un crédit immobilier auprès d'une banque peut choisir son assurance emprunteur dans un autre établissement financier. Auparavant, les établissements bancaires imposaient souvent aux souscripteurs d'un crédit logement la prise de l'assurance crédit dans le même établissement.

Le député UMP Jean-Louis Christ adresse ainsi une question écrite au gouvernement sur le thème de l'assurance emprunteur. Il y soulève le problème des "offres couplées", où l'octroi d'un taux ou d'un crédit immobilier est lié à la prise d'une assurance crédit dans le même établissement. Le député met ainsi en exergue une des limites de la loi Lagarde, le consommateur n'étant par ailleurs pas toujours informé de la liberté offerte par cette loi sur le choix de son assurance emprunteur.

Par ailleurs, Mme Luce Pane, députée socialiste de Seine-Maritime, pose la question de la concurrence existant dans ce domaine. Le nombre d'offres d'assurance crédit et les possibilités de comparaison seraient en question : "les offres (d'assurance emprunteur) ne font guère l'objet d'une mise en concurrence, ce qui conduit de nombreux ménages à payer plus cher". Une concurrence accrue permettrait aux ménages d'économiser "3 milliards d'euros" selon la députée.