financement protection sociale

La Ministre de la Santé Marisol Touraine a abordé ce week end le sujet du financement de la protection sociale. Elle a notamment avancé quelques pistes comme la taxation des revenus du capital ou une taxe écologique.

La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé s'intéresse au sujet du financement de la protection sociale. Cependant sans en privilégier l'une plutôt qu'une autre.

La première piste évoquée est relative aux revenus du capital. La ministre convient que "nous ne pouvons éviter de faire évoluer le financement de notre modèle social, qui pèse aujourd'hui principalement sur le travail". Marisol Touraine vise expréssement la taxation des revenus du capital, constatant qu'il existe déjà trop de cotisations sur le travail.


Elle évoque par ailleurs d'autres pistes de réflexion pour le financement de la protection sociale à l'occasion de la Fête de la Rose. Parmi ses pistes de travail, la création d'une taxe écologique a été évoquée, faisant le constat que " l'impact de l'environnement sur notre santé est chaque jour confirmé". L'industrie pharmaceutique, "alors que les médicaments occupent une place trop importante" et les fabricants de cigarettes pourraient être mis à contribution. La Ministre rappelle ainsi que "73.000 personnes par an meurent à cause du tabac, ce qui coûte 18 milliards d'euros à la Sécurité sociale".

La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé a également évoqué la question du départ en retraite, constatant notamment que la durée du travail devrait être un critère plus important que l'âge, en citant l'exemple de la différence d'espérance de vie existant entre les cadres et les ouvriers.

Enfin, la question des actes médicaux réalisés par les médecins a été évoquée, la ministre n'étant pas "certaine qu'il faille être médecin pour faire tout ce que l'on demande aux médecins".