Médicaments génériques : la CPAM 95 incite les pharmaciens à la substitution
un service de meilleurtaux.com

Médicaments génériques : la CPAM 95 incite les pharmaciens à la substitution

substitution remboursement générique

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) du Val d'Oise met en place un nouveau plan de bataille pour relancer la substitution de médicaments génériques.

Depuis quelques mois, le taux de substitution des médicaments génériques est en baisse. Ce taux passe même régulièrement en dessous de la barre symbolique des 80%. Un chiffre qui incite la CPAM à relancer des actions pour encourager au remplacement des princeps (médicaments issus des laboratoires les plus connus) par des médicaments génériques par les professionnels de santé, médecins et pharmaciens en tête.

La CPAM compte ainsi réaliser d'importantes économies par cette campagne. Le Val d'Oise a été choisi pour mener ce test, le taux de subsitution dans ce département étant inférieur de 5 points à la moyenne nationale. L'objectif est fixé à 85%. Tout patient qui refusera le médicament générique pourra se voir refuser le tiers payant en pharmacie, et devra donc avancer les frais de santé en vue d'un remboursement mutuelle.


L'action vise les 370 pharmacies du département et particulièrement celles présentant un taux de substitution inférieur à 60%, mais également les patients. Des prospectus et des pancartes d'informations sont également prévues pour appuyer le message dans les officines.

Les pharmacies qui n'atteindraient pas les objectifs pourraient se voir retirer la possibilité de pratiquer le tiers payant. Une mesure extrême rarement appliquée cependant par la CPAM du département. Le message passé aux pharmaciens et au public semble porter ces fruits, le taux de substitution ayant augmenté de 5 points depuis le début de la campagne de sensibilisation. Pour le plus grand bonheur du budget de la CPAM et des mutuelles santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)