Prix de l'assurance : une hausse des tarifs attendue en 2013 selon la GEMA
un service de meilleurtaux.com

Prix de l'assurance : une hausse des tarifs attendue en 2013 selon la GEMA

hausse tarif assurance

Le GEMA (Groupement des Entreprises Mutuelles d'Assurance) prévoit une hausse des tarifs en assurance dommages en 2013, au moins égale à celle de l'inflation.

Le GEMA, qui regroupe les mutuelles d'assurances, vient d'annoncer une hausse probable des tarifs d'assurance en 2013, particulièrement en assurances dommages. Une augmentation qui serait justifiée par l'inflation du coût des réparations (pièces et main d'oeuvre) et par une augmentation du nombre de sinistres. Le GEMA estime également que le montant collecté en assurance vie sera positif en 2013, malgré les hausses de plafond successives prévues sur le Livret A et le Livret de Développement Durable (LDD).

Les informations ont été données par le GEMA à l'occasion d'une conférence de presse. Aucune estimation chiffrée n'a cependant été donnée, le groupement prévoyant une hausse au moins égale à l'inflation. Selon l'Argus de l'Assurance, les tarifs devraient augmenter de 1.5% à 5% selon les différents types de contrats d'assurance.


Dans le détail, l'assurance auto devrait augmenter de 1.5% à 3%, l'assurance multirisque habitation entre 2.5 et 5% et enfin les mutuelles santé devraient subir une hausse de 3 à 5%. Des hausses qui se justifient par diverses raisons, selon les compagnies d'assurance.

Pour l'assurance habitation, il s'agirait d'une hausse des sinistres de type incendie et vol qui serait en cause. Le Gema associe la "paupérisation" de la population avec ce type de sinistre. En assurance auto, malgré la baisse du nombre de véhicules actuellement en circulation et par conséquent du nombre d'accidents sur les routes françaises, l'augmentation du coût de la main d'oeuvre et des pièces détachées expliquerait cependant une hausse de l'ordre de 1.5% à 3%. Une modification de la loi sur le versement des rentes aux accidentés de la route, activité dont la responsabilité pourrait être transférée prochainement aux compagnies d'assurance, pourrait augmenter les tarifs d'1%.

Enfin, du côté de l'assurance santé, pas de baisse à prévoir non plus du côté de la prime mutuelle santé annuelle. Le GEMA explique que le peu d'empressement du gouvernement à revenir sur le doublement de la TSCA et l'augmentation progressive des dépenses de santé entraînent une augmentation mécanique des tarifs mutuelle.

Le GEMA souhaiterait également que les revenus générés par l'augmentation du plafond du livret A (initialement limité à 15 300 euros) soient soumis aux prélèvements sociaux, ce qu'a repoussé récemment Pierre Moscovici, le ministre de l'économie.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)