Les Français sont de plus en plus conscients de l’importance de la prévoyance. En effet, le nombre de personnes qui souscrivent une assurance décès pour financer leurs frais d’obsèques ou préserver l’avenir financier de leurs proches a considérablement augmenté au cours des dernières années. Selon les chiffres de France Assureur, le montant des cotisations a atteint 13,2 milliards d’euros en 2022.

La souscription d'une assurance décès, un réflexe de prudence de plus en plus adopté par les Français.

Plus de la moitié des souscripteurs veulent financer les frais de leurs obsèques

Selon une étude récente, plus de la moitié des souscripteurs (57 %) veulent financer les frais de leurs obsèques. En effet, ceux-ci coûtent en moyenne 5 000 euros et il n'est pas facile pour les proches déjà accablés par la perte d'un être cher de réunir rapidement cette somme, même si la CPAM leur verse une aide de 3 738 euros.

Par ailleurs, plus de 4 souscripteurs sur 10 (43 %) souhaitent, pour leur part, offrir un soutien financier à leurs proches en cas de décès. Pour les plus jeunes, il s'agit d'un placement permettant de bénéficier d'une fiscalité avantageuse, aussi bien en matière d'impôt que de succession. Le capital de l'assurance décès pourrait en effet servir à financer un projet immobilier ou les études de ses enfants.


Les chiffres de France Assureur ont révélé que le montant des cotisations a atteint 13,2 milliards d'euros en 2022, dont 1,9 milliard versé dans les contrats d'assurance décès vie entière, et 2,4 milliards dans les contrats temporaires décès.

Outre le coût élevé des frais d'obsèques, cet intérêt croissant pour cette prévoyance financière est aussi lié à l'espérance de vie moyenne des Français. Il faut savoir que 60 % des décès surviennent avant l'âge de 84 ans, et un tiers avant l'âge de 65 ans.

Un marché appelé à se développer

Selon les observateurs,

Le marché de l'assurance décès est appelé à se développer avec l'émergence de nouveaux produits et nouvelles garanties conçus pour s'adapter à l'évolution des besoins des Français.

Ce secteur commence ainsi à enregistrer une croissance constante, maintenant que le public est conscient de la nécessité de la prévoyance.

À retenir : 
  • Plus de la moitié des Français souscrivent une assurance décès en vue de financer leurs obsèques.
  • Une part importante de souscripteurs (43 %) souhaite assurer la sécurité financière de leurs proches en cas de décès.
  • L'assurance décès attire également les jeunes en raison de sa fiscalité avantageuse en matière de succession et d'impôt.