Que faire de son ancien véhicule ?
un service de meilleurtaux.com

Que faire de son ancien véhicule ?

Que faire de son ancien véhicule ?

Vous avez acheté une autre voiture, et il est temps de dire adieu à celle-ci qui vous a conduit partout depuis plusieurs années. Plusieurs possibilités s'offrent à vous : la revente (entière ou en pièces détachées), la reprise, la casse. Voyons laquelle vous conviendra le mieux.

La revente

A priori, c'est le moyen qui vous rapportera le plus financièrement. Vous pouvez vendre votre voiture à un professionnel, ou à un particulier. Si vous choisissez de la vendre vous-même à un particulier, il y a quelques documents que vous devez vous procurer pour l'acheteur. Aussi, placez-la au bon prix. Pour cela, consultez sa cote à l'argus. Soyez très vigilant aux différentes propositions que l'on va vous faire, et sachez voir les arnaques : propositions venant de l'étranger, faux virements bancaires, visites de soi-disant « experts », cas urgents, offres supérieures au montant de la vente, paiements par Western Union, etc. En règle générale, ne versez pas d'argent (quel que soit le motif invoqué), ne communiquez pas votre carte grise (fax, scans, etc.) pour éviter son usage frauduleux, et n'acceptez qu'un chèque de banque pour le paiement (que vous vérifierez auprès de la banque, car il existe de faux chèques de banques). Vous serez ainsi à l'abri des arnaques les plus courantes.


Une quinzaine de jours avant la vente, il faut que vous ayez ces documents (dont certains sont disponibles à la préfecture ou en ligne) :


  • Un imprimé de déclaration de cession de véhicule (Cerfa n°13754*01) à remplir en 3 exemplaires sans ratures (un pour vous, le second pour la préfecture par courrier postal 15 jours après la vente, et le troisième pour l'acheteur),

  • Un certificat de situation administrative, ou certificat de non-gage et de non-opposition, de moins d'un mois, pour l'acheteur (afin d'établir la nouvelle carte grise),

  • Le certificat d'immatriculation, où on ajoute la mention « vendue le » ou « cédée le », la date de la vente et votre signature,

  • Un rapport de contrôle technique de moins de six mois (si le véhicule a plus de quatre ans) pour l'acheteur,

  • Le carnet d'entretien avec toutes les factures de réparations.

Et enfin, il ne vous restera plus qu'à lui remettre les clés ! Si votre voiture est revendue par un professionnel, il doit également lui remettre un récépissé de déclaration d'achat.

Après la vente, avertissez votre assureur de celle-ci par téléphone ou par courrier ; le contrat sera suspendu le jour de la vente à minuit. Envoyez aussi la déclaration de cession (le second exemplaire) à la préfecture dans les 15 jours.


 

La revente en pièces détachées est intéressante (si vous avez assez d'espace et d'outils), d'autant plus dans le cas d'un accident responsable avec assurance au tiers ou si votre véhicule n'est pas admissible au contrôle technique. Résiliez d'abord votre assurance.

Après le démontage, remettez la carcasse à un professionnel pour la détruire. Vous obtiendrez alors une déclaration de destruction et vous pourrez vendre les pièces en toute légalité. Selon la voiture concernée, si chaque pièce trouve acquéreur, vous pouvez récolter peu à peu la même somme d'argent que si vous vendiez votre véhicule entier à un particulier.

La reprise

C'est une solution sûre, dans le sens où personne ne vous poursuivra ensuite pour vice caché. De plus, c'est la simplicité même, et cela vous permet de reporter cette reprise en remise directe sur le montant d'achat de votre nouvelle voiture. Le seul inconvénient est que le montant de la reprise sera toujours largement inférieur à celui d'une revente.

La casse

Contrairement à ce que l'on croit, cette alternative n'est pas rapide. De plus, elle ne vous rapportera pas un centime. C'est donc à privilégier dans les cas d'épaves. Une voiture est un déchet dangereux, et ne peut donc être détruite et recyclée que par des professionnels agréés. Il y a 1600 casses agréés en France. Trouvez la liste des casses légales sur www.recyclermavoiture.fr.


Il faut donc contacter un démolisseur ou broyeur agréé, qui vous fournira un récépissé de prise en charge pour destruction. Ce document prouve que vous n'êtes plus propriétaire du véhicule et que vous l'avez cédé à la casse en question. Le casseur vient chercher le véhicule chez vous, ce qui est soit gratuit soit payant (les frais vont jusqu'à 50 euros, selon l'état et la localisation du véhicule). Après destruction, la préfecture recevra directement par le casseur un certificat de destruction.

L'achat d'un nouveau véhicule

Vous vous êtes séparé de votre ancien véhicule, suivez maintenant le guide d'achat d'un véhicule neuf.

Et s'il s'agit de modèles haut de gamme ou de collection, ces articles devraient vous aider :
» Où acheter et comment assurer un véhicule de collection ?
» Achat et assurance d'une voiture de luxe : nos conseils

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €