Qu'est-ce qu'un chauffeur VTC ?

Il s'agit d'un professionnel dont la mission est de transporter des personnes. Si son métier n'est pas aussi réglementé que celui de chauffeur de taxi, la mission des chauffeurs d'Uber, d'Allocab et autres plateformes de VTC est la même.

Pour exercer son métier, le chauffeur de VTC doit remplir les conditions suivantes :

  • Les chauffeurs n'ayant pas un an d'expérience au cours des 10 dernières années doivent remplir un QCM de 110 questions ;
  • Ils doivent avoir suivi un enseignement de prévention et de secours civique de niveau 1 au cours des 2 dernières années ;
  • Ils doivent avoir leur permis de conduire de catégorie B depuis plus de 3 ans (2 ans s'ils ont suivi la formation en conduite accompagnée) ;
  • Ils doivent détenir une attestation d'aptitude physique ;
  • Ils ne doivent pas avoir été condamnés au cours des 6 derniers mois ;
  • Ils doivent posséder un véhicule de 4 à 9 personnes avec au moins 4 portes. Le véhicule ne peut être âgé de plus de 6 ans et sa puissance ne peut être inférieure à 114 chevaux.

Une assurance RC Pro pour les chauffeurs VTC

Depuis 2014, les chauffeurs VTC sont dans l'obligation de souscrire une assurance RC professionnelle. Cette assurance responsabilité civile ne les protège pas en cas d'accident de voiture. En revanche, elle les couvre en cas de préjudice causé à un client. Elle s'applique si votre négligence ou votre imprudence a engendré des conséquences financières pour un client. Par exemple, en cas de retard, si votre client a raté son avion ou la signature d'un contrat, cette RC Pro vous permet de ne pas avoir à indemniser vous-même votre client. Cette assurance pour chauffeur VTC s'applique également si vous endommagez les bagages de votre client, si vous le blessez, etc.


Cette assurance VTC offre une protection indispensable au-delà de son caractère obligatoire. Nous vous invitons à comparer les garanties afin de vous assurer que celles-ci sont à la hauteur de vos attentes. Vérifiez notamment les plafonds d'indemnisation afin que la prise en charge soit assez importante pour indemniser vos clients.

Quelle assurance auto pour un VTC ?

L'assurance RC Pro ne suffit pas. En tant que conducteur, vous devez souscrire une assurance auto protectrice. Là encore, celle-ci est obligatoire. Toutefois, seule la garantie responsabilité civile est imposée par l'article L211-1 du Code des assurances pour circuler. Or, cette assurance VTC au tiers est loin d'être suffisante, surtout lorsque votre véhicule est votre outil de travail. Pour mémoire, la responsabilité civile est cette garantie qui n'indemnise que le tiers en cas d'accident responsable. Si vous êtes à l'origine d'un accident de la route et que votre voiture est inutilisable, vous n'êtes pas indemnisé. Le risque est majeur puisque vous ne pouvez pas vous passer de votre véhicule.

En souscrivant une assurance au tiers complémentaire, vous bénéficiez de garanties plus avancées, mais là encore pas suffisantes. Avec cette assurance VTC, vous êtes indemnisé, selon la nature de votre contrat, contre :

  • Le vol ;
  • Le bris de glace ;
  • L'incendie.

En revanche, vous n'êtes toujours pas indemnisé pour les dommages causés à votre véhicule en cas d‘accident responsable. C'est une assurance tous risques que vous devez souscrire. Celle-ci est conseillée pour les voitures récentes, or les chauffeurs VTC doivent rouler dans une voiture de moins de 6 ans. De plus, votre assurance VTC peut vous proposer un certain nombre de garanties très utiles au quotidien :

  • Assistance panne 0 km ;
  • Assistance après un accident 0 km ;
  • Remplacement de véhicule en vous assurant qu'il remplit les critères nécessaires pour en faire une voiture de VTC ;
  • Indemnisation valeur à neuf ;
  • Garantie personnelle du conducteur protectrice ;
  • Garantie protection juridique ;
  • Prise en charge de stages de récupération de points.

Quel est le prix d'une assurance VTC ?

L'assurance auto pour VTC est plus ou moins chère selon différents paramètres. Les compagnies d'assurance calculent votre prime en fonction de divers facteurs :

  • Les caractéristiques du véhicule ;
  • L'utilisation ;
  • L'âge et le nombre de kilomètres ;
  • Le lieu de stationnement ;
  • Le profil du conducteur.

Si vous avez été responsable de sinistres récemment et que vous êtes malussé, votre assurance VTC sera plus chère. En revanche, si vous êtes un conducteur vertueux, vous avez toutes les chances de voir baisser le prix de votre assurance auto.


L'utilisation du véhicule est aussi un critère important qui va impacter le prix. Ici, vous roulez en permanence avec votre véhicule, l'assurance VTC est donc bien plus chère que l'assurance auto classique.

Toutefois, payer cher votre assurance VTC n'est pas une fatalité.

Comparer les assurances VTC pour payer moins cher

Si vous cherchez une assurance auto VTC pas chère, nous vous invitons à utiliser un comparateur d'assurance. Cela vous permet de faire un comparatif des offres des diverses compagnies d'assurance pour trouver le meilleur rapport qualité/prix. L'objectif est de respecter votre budget, sans oublier que les garanties sont essentielles pour une assurance auto professionnelle. Vous devez vous assurer que votre assurance VTC est protectrice pour réduire vos frais en cas de sinistre.

Lorsque vous avez trouvé l'assureur vous proposant une assurance VTC pas chère et conforme à vos besoins, vous pouvez la plupart du temps souscrire en ligne. C'est simple, rapide et efficace, vous ne perdez pas de temps et pouvez vous concentrer sur votre métier.

Pour souscrire votre assurance VTC pas chère, votre nouvel assureur vous demandera les éléments suivants :

  • Un relevé d'information ;
  • Un RIB ;
  • Une copie de votre carte d'identité ;
  • Une copie de votre permis de conduire ;
  • Un justificatif de votre activité de chauffeur VTC.