Vandalisme : définition et sanctions

Le vandalisme est un acte qui vise à détériorer, dégrader ou détruire un bien de manière volontaire. Dans le cadre de l'assurance auto, cela peut correspondre aux actions suivantes :

  • tags ou graffitis ;
  • rayures ;
  • destruction des vitrages ;
  • arrachage des rétroviseurs ;
  • crevaison des pneus ;
  • chocs sur la carrosserie ;
  • etc.

Le vandalisme n'a qu'un objectif : causer un tort à quelqu'un de manière totalement gratuite ou dans le cadre d'une vengeance. Cela est condamné par la loi. Il s'agit d'une infraction pénale. Ainsi, selon l'article 322-1 du Code pénal : « La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende, sauf s'il n'en est résulté qu'un dommage léger ». Dans le cadre d'un dommage léger, la sanction est la suivante : 1 500 € d'amende et une peine de travail d'intérêt général. Lorsqu'il s'agit d'un tag, l'amende peut atteindre 3 750 €.


Garantie vandalisme de l'assurance auto : quelle protection ?

Cette garantie de l'assurance auto va vous permettre d'obtenir une indemnisation afin d‘effectuer les réparations nécessaires. Attention toutefois, nous ne pouvons que vous inviter à faire un comparatif d'assurance auto vandalisme afin d‘être certain de trouver les meilleures conditions.

De fait, si tous les assureurs proposent cette garantie, incluse au contrat ou en option, celle-ci fait l'objet de conditions spécifiques. Il peut exister des exclusions, mais aussi des franchises et des plafonds d'indemnisation. Mieux vaut se renseigner en amont afin d'éviter toute mauvaise surprise au moment du sinistre.

Que faire si vous êtes victime de vandalisme ?

Vous devez dans un premier temps porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie. Si d'autres dégradations ont été commises, cette plainte pourrait aider les forces de l'ordre à faire le lien entre les différentes affaires et retrouver le ou les coupables.

D'autre part, porter plainte permet de disposer d'un dépôt de plainte officiel que vous devrez remettre à votre compagnie d‘assurance. Car vous devez aussi déclarer le sinistre à votre assureur. Vous disposez d'un délai de 5 jours pour déclarer un acte de vandalisme à votre assurance auto. Vous pouvez faire cela par courrier ou directement dans votre espace personnel sur internet si vous en avez un. Au-delà du dépôt de plainte, n'hésitez pas à joindre des photos du véhicule vandalisé pour que votre compagnie d'assurance puisse estimer le montant du préjudice.


Comment souscrire l'assurance vandalisme auto ?

Nous l'avons évoqué, il s'agit en réalité de la garantie vandalisme qui appartient à l'assurance auto. Cette garantie ne peut être souscrite indépendamment.

Lorsque vous souscrivez une assurance au tiers, celle-ci correspond à la responsabilité civile. C'est la garantie minimale obligatoire. La garantie vandalisme n'est donc pas incluse.

Lorsque vous choisissez l'assurance au tiers complémentaire, certaines options peuvent être envisagées (incendie, vol, bris de glace). Toutefois, la garantie vandalisme n'est pas toujours proposée.

Enfin, vous pouvez souscrire une assurance auto tous risques. Cette fois, deux possibilités : soit la garantie vandalisme de l'assurance auto est incluse, soit vous pouvez la souscrire en option. Cela va dépendre des compagnies d'assurance, chacune ayant la liberté d'effectuer ses propres choix concernant les couvertures proposées, qu'elles soient incluses ou en option.

Notez par ailleurs que la nature de vos garanties dans leur globalité peut avoir un impact sur votre indemnisation. Ainsi, si vous avez souscrit la garantie valeur à neuf, votre indemnisation, en cas de vandalisme ayant engendré des dégâts importants, sera plus élevée.

Garantie vandalisme de l'assurance auto : combien ça coûte ?

Il n'y a pas de réponse unique à cette question. De fait, le prix va dépendre de différents facteurs.


Tout d'abord, si cette garantie est incluse au contrat d'assurance auto tous risques, elle ne vous coûtera pas plus cher.

D'autre part, si celle-ci est en option, le prix va être déterminé par chaque assurance qui est libre de fixer ses prix. Le coût de cette garantie va dépendre des éléments suivants :

  • le plafond d'indemnisation ;
  • la nature des exclusions ;
  • la carence éventuelle ;
  • la franchise.

Pour mémoire, la franchise est le montant qui reste à votre charge dans le cadre d'une indemnisation. Il peut s'agir d'un pourcentage des réparations ou d'un forfait.

La carence, quant à elle, est cette période durant laquelle vous payez votre assurance auto sans pour autant bénéficier de la garantie vandalisme.

Au-delà de ces points, le prix de votre assurance vandalisme peut aussi dépendre de certains critères de sécurité. Si votre voiture est stationnée sur un parking au milieu d'une citée sensible, le risque est naturellement plus élevé que si votre voiture est stationnée dans le garage de votre maison. Si, en plus, vous disposez d'un système de sécurité, la compagnie d'assurance verrait un risque diminué, ce qui peut impacter favorablement le prix de cette garantie.

Comment payer moins cher son assurance auto avec garantie vandalisme ?

La solution la plus pertinente est bien évidemment d'utiliser un comparateur d'assurance. Cette solution permet de recevoir des devis et de prendre le temps de la réflexion. Cela permet de faire un point sur les éléments que nous avons évoqués tels que les plafonds d'indemnisation ou encore les franchises. Certes, la franchise élevée permet de réduire la prime. Toutefois, en comparant les assurances auto, il est possible de trouver moins cher avec une franchise plus faible.

Faire un comparatif des assurances est rapide et gratuit, les économies envisagées sont réelles, n'hésitez pas à utiliser un comparateur.