Covoiturage : comment s'assurer ?
un service de meilleurtaux.com

Covoiturage : comment s'assurer ?

Qui n'a jamais entendu parler de covoiturage : ce mode de transport en plein essor, que ce soit pour des raisons environnementales ou économiques, d'autant plus à l'approche des vacances estivales ? Pourtant, la question de l'assurance se pose trop peu pour ce type de voyage. Quelles sont les modalités à suivre et comment fonctionne une telle couverture ?

Covoiturage et assurance

Avertir son assureur

Ni les passagers, ni le propriétaire et conducteur du véhicule n'ont besoin de souscrire une assurance spécifique pour un covoiturage. En effet, une assurance auto est déjà obligatoire pour pouvoir rouler, et le covoiturage consiste en un partage de frais. Vous pouvez vérifier que le conducteur soit assuré pour la conduite en observant la date de validité du certificat d'assurance fixé au pare-brise. Bien qu'aucune assurance spécifique ne soit requise, il est cependant conseillé d'avertir son assureur, car le fait de multiplier les passagers change les risques garantis dans le contrat. Sachez que chaque nouvelle circonstance pouvant entraîner une augmentation des risques ou de nouveaux risques doit être signalée à votre assureur afin de pouvoir être indemnisé en cas de souci.


La garantie prêt du volant

Lorsque vous lui signalerez votre projet de covoiturage, la compagnie d'assurance vous proposera peut-être de souscrire une extension de garantie pour le prêt de volant. Avec ce mode de transport, il peut s'avérer que les trajets soient longs et la fatigue peut se faire sentir, prêter le volant peut apparaître comme solution pour la sécurité de tous. Sachez tout de même que cette extension sert à maintenir les garanties en cas de prêt exceptionnel : en cas d'accident, c'est donc le souscripteur de l'assurance qui sera pénalisé d'un malus.

Et en cas de sinistre ?

Si un accident venait à arriver durant le trajet, c'est l'assurance auto du conducteur qui entrera en jeu et le pénalisera s'il a commis une faute. Autre cas : si la voiture tombe en panne, tout dépend de l'assurance souscrite par le propriétaire du véhicule. Par exemple, l'assureur Axa s'est associé avec la plateforme BlaBlaCar pour couvrir ses assurés adeptes du covoiturage à l'aide de mesures prévues en cas de panne telles que le transport de tous passagers jusqu'au point d'arrivée prévu, ou encore le remboursement des frais provoqués par un accident suite au prêt du volant.

La responsabilité civile

Si des dommages corporels sont infligés aux passagers, c'est la responsabilité civile du conducteur qui prendra en charge leur indemnisation. Obligatoire, elle couvre les dommages occasionnés à des tiers lors d'un sinistre, ce qui inclue les passagers ou les autres personnes victimes de l'accident. A savoir que la responsabilité civile ne couvrira pas des passagers ayant commis une faute dite "inexcusable" comme sauter du véhicule en route par exemple.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €