Comment choisir son contrat d’assurance auto jeune conducteur ?
un service de meilleurtaux.com

Comment choisir son contrat d’assurance auto jeune conducteur ?

Assurance auto jeune conducteur

Vous venez d'obtenir votre permis de conduire ou vous envisagez d'acquérir une première voiture en tant que jeune conducteur ? Sachez que le coût de votre contrat d'assurance auto peut être très élevé pendant vos 3 premières années de conduite. Pourquoi les assureurs appliquent-ils ces tarifs ? Comment économiser sur votre contrat en tant que jeune conducteur ? Le point complet sur le sujet.

Risques élevés = prix élevé

Pour calculer les tarifs des contrats d'assurance, quel que soit le produit d'assurance, les compagnies d'assurance évaluent en tout premier lieu le risque. Les assurances auto pour jeune conducteur, également appelé conducteur novice, ne dérogent pas à la règle.


D'après les statistiques de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) de l'année 2015, les 15-29 ans représentant 18% de la population sont impliqués dans 22% des accidents mortels. Un décès sur cinq se produit lors d'un accident impliquant un conducteur novice.

Les jeunes conducteurs affichent également un manque d'expérience lorsqu'ils prennent le volant et n'adoptent pas nécessairement les bons réflexes que peuvent avoir les conducteurs plus expérimentés.

>> COMPAREZ LES ASSURANCES AUTO JEUNE CONDUCTEUR <<

Prenant en compte tous ces éléments, les assureurs estiment que le risque est élevé pour cette catégorie de conducteurs et compensent ce risque par « une surprime » encadrée par le code des assurances.

Cette surprime peut être appliquée aux conducteurs qui disposent de leurs permis de conduire depuis moins de 3 ans ou qui n'ont jamais été assurés (même avec un permis délivré depuis plus de 3 ans). Elle diminue de moitié de chaque année à condition de ne pas être considéré comme responsable d'un accident au cours de l'une d'elles. La première année, la majoration maximale est de 100% (50% pour les conducteurs ayant participé à la conduite accompagnée), 50% (ou 25%) la deuxième année et 25% (ou 12,5%) la troisième. Après 3 ans sans sinistre responsable, la surprime disparaît. Toutefois, le système bonus/malus s'applique dès le premier anniversaire du contrat.


La conduite accompagnée récompensée

Parmi les critères pris en compte par les assureurs, celui du mode d'obtention du permis de conduire n'est pas négligé. Si vous avez opté pour le cursus d'apprentissage anticipé de la conduite (AAC) appelé couramment « conduite accompagnée », votre assureur sera plus indulgent quant au tarif qu'il vous proposera.

Selon certaines études, les jeunes conducteurs ayant suivi le AAC auraient 5 fois moins de risques d'accidents que ceux de la filière classique, c'est pourquoi les assureurs estiment que son expérience est plus forte et appliquent des tarifs pouvant être réduits de 30%.

Autre avantage, comme déjà abordé précédemment, les surprimes pouvant être appliquées par les assureurs sont moitié moins importantes.

Bien choisir sa voiture

Élément déterminant de la tarification des assureurs, le choix du véhicule fait par le jeune conducteur. Outre le profil de l'assuré, les assureurs fixent le montant du contrat d'assurance auto en fonction du véhicule à assurer. Plusieurs critères le déterminent : l'âge du véhicule, la marque, le prix d'achat, sa puissance fiscale notamment.

Pour réduire le prix de l'assurance pour les conducteurs novices, opter pour une voiture d'occasion de faible valeur. Le coût des réparations sera moindre ce qui jouera en faveur du jeune conducteur auprès de son assureur.


De même que pour la motorisation de la voiture, mieux vaut se diriger vers un véhicule d'une faible puissance et éviter les moteurs diesel (souvent plus puissants). Les risques d'excès de vitesse ou d'accélération mal contrôlée (causes récurrentes d'accidents) seront réduits tout comme le prix de l'assurance. Le jeune conducteur pourra faire ses preuves pendant ses 3 premières années de conduite sur ce type de véhicule avant d'acquérir une voiture d'un standing supérieur.

>> COMPAREZ LES ASSURANCES AUTO JEUNE CONDUCTEUR <<

Ajuster les garanties

Dans la mesure où il est recommandé de privilégier une voiture de faible valeur, choisir une assurance dite « tous risques » n'est pas nécessaire dans l'absolu. Une assurance « au tiers » sera plus appropriée. Certes la couverture est moins large et les franchises plus élevées mais le montant annuel de l'assurance est nettement moins important.

Pour rappel, les assurances au tiers contiennent les garanties minimales obligatoires pour circuler en toute légalité notamment la garantie responsabilité civile.

Même si la formule au tiers est conseillée, il peut être judicieux de négocier des garanties supplémentaires et le montant des franchises si le véhicule est utilisé régulièrement. Ajouter au contrat des garanties couvrant le vol, l'incendie, le bris de glace, les dommages personnels du conducteur (avec un plafond suffisant) peut éviter des surcoûts éventuels lors de sinistres sans faire grimper substantiellement la facture.


Sur le même principe, ajuster le montant des franchises en fonction des garanties proposées est une solution pour obtenir des réductions de la part de l'assureur. Il peut être intéressant d'augmenter le prix des franchises sur certaines garanties et de négocier une baisse sur d'autres. En résumé, un contrat « sur-mesure » négocié avec un assureur permet d'avoir un rapport gagnant-gagnant.

D'autre part, quelques compagnies d'assurance proposent des contrats spécifiques aux jeunes conducteurs incluant des options telles que des stages de perfectionnement, de l'accompagnement théorique et pratique, des retours en taxi pris en charge, etc.

Si le conducteur novice n'est pas amené à prendre le volant de sa voiture quotidiennement, la formule de l'assurance au kilomètre offre un avantage financier non négligeable. Le tarif de l'assurance sera établi en fonction des kilomètres parcourus par le jeune conducteur. Autre solution, se déclarer conducteur secondaire d'un véhicule avec des avantages (constitution d'un capital bonus/malus, expérience prise en compte) et des inconvénients (utilisation du véhicule à titre exceptionnel).

Les autres astuces

Pour limiter le coût de son assurance en tant que conducteur novice, lors de petits sinistres responsables, il peut être préférable de tenter un règlement à l'amiable avec le propriétaire de la voiture endommagée ou de prendre en charge personnellement les réparations de son véhicule si un tiers n'est pas identifié. La prise en charge par l'assureur de ces petits sinistres entraînerait l'application d'un malus et la baisse de la surprime serait remise en cause.


Autre moyen de faire réaliser des économies, déclarer à l'assureur tous les éléments qui pourraient jouer en faveur du jeune conducteur tels que les systèmes antivol, alarmes, etc. En présentant ce genre de protection avec facture à l'appui, l'assureur est en mesure de vous accorder des réductions.

Comparer les contrats

Bien souvent les jeunes conducteurs se réfèrent aux compagnies d'assurance de leurs parents pour assurer leurs voitures puisqu'il est possible d'obtenir des tarifs préférentiels si plusieurs membres de la famille sont couverts par le même assureur. Ces démarches sont facilitées par une relation préexistante qui toutefois n'assure pas de contracter la meilleure offre au meilleur tarif. Un premier devis de la part de l'assureur des parents peut servir de point de référence.

>> COMPAREZ LES ASSURANCES AUTO JEUNE CONDUCTEUR <<

Pour être sûr d'avoir le meilleur rapport prix/garanties/services, l'utilisation d'un comparateur en ligne d'assurance auto permet de visualiser une grande partie du marché en quelques clics. En renseignant le profil du jeune conducteur et définissant les garanties souhaitées, vous obtiendrez des devis qui correspondent à vos besoins.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €