Qu'est-ce que l'historique d'un véhicule ?

Il s'agit de tous les événements notables depuis la mise en circulation d'un véhicule. Pour connaître l'historique d'un véhicule, deux solutions s'offrent à vous :

  • demander tous les documents nécessaires au vendeur ;
  • demander un rapport d'historique de véhicule sur une plateforme en ligne (CarVertical, HistoVec, Odopass, Autorigin, etc.).

Le rapport d'historique du véhicule avec CarVertical permet de prendre connaissance des informations suivantes :

  • la date de première mise en circulation ;
  • les changements de propriétaire ;
  • les sinistres (avec photos) ;
  • la situation administrative (gage, vol, etc.) ;
  • le contrôle technique ;
  • le kilométrage et les problèmes détectés;
  • l'utilisation (voiture de location, taxi, police, auto-école, transport public, etc.)
  • etc.

Pourquoi connaître l'historique du véhicule en tant qu'acheteur ?

De plus en plus d'acheteurs font le choix de la transaction entre particuliers pour l'achat d'un véhicule d'occasion. Cela permet de réaliser des économies, les offres des concessionnaires étant plus onéreuses. Toutefois, vous ne savez pas à qui vous achetez. De ce fait, il est important de se prémunir contre une éventuelle arnaque. Connaître l'historique du véhicule permet d'être certain qu'une voiture n'est pas volée, que le kilométrage affiché est correct, etc.


Si certains éléments peuvent trahir à l'œil nu et vous mettre la puce à l'oreille (carrosserie endommagée, sellerie et volant très abîmés par rapport au kilométrage, etc.), il reste préférable d'avoir en main un document officiel qui retrace clairement l'historique de la voiture que vous envisagez d'acheter.

D'autre part, beaucoup d'acheteurs traversent les frontières pour obtenir des prix plus attractifs. Vous souhaitez connaître l'historique d'une voiture allemande ? CarVertical permet effectivement de détenir toutes les informations nécessaires.

Historique de véhicule avec numéro de série et immatriculation

Avec CarVertical, l'acheteur saisit simplement sa plaque d'immatriculation ou le VIN pour obtenir son historique. Il accède alors à un rapport très complet qui lui permet de savoir si le véhicule qu'il convoite est à la hauteur de ses attentes. En consultant le rapport d'historique du véhicule, il limite le risque de mauvaise surprise à court et moyen terme. Mieux vaut réaliser une petite dépense maintenant que d'être confronté à de lourdes réparations par la suite.

L'historique du véhicule est-il gratuit ?

Oui, communiquer et obtenir un rapport d'historique est gratuit si vous passez par HistoVec, le service d'historique de véhicule proposé par le ministère de l'intérieur. En revanche, d'autres plateformes proposent un service payant. CarVertical propose une solution payante avec, en contrepartie, un historique beaucoup plus complet que celui proposé par HistoVec. Au regard du prix pratiqué, il semble préférable d'opter pour cette solution qui offre une vision claire du passé du véhicule. Vous pouvez même accéder aux photos d'un sinistre et envisager les frais à prévoir à court terme.


Aperçu de l'historique de véhicule CarVertical :

Les documents à demander au vendeur en plus de l'historique du véhicule

Le rapport d'historique apporte des informations essentielles à l'acheteur dans le cadre de l'achat d'un véhicule. Toutefois, cela n'est pas suffisant pour prendre une décision. D'autres documents doivent être demandés au vendeur :

  • le carnet d'entretien : c'est lui qui atteste de l'historique du véhicule en matière d'entretien. Vous saurez si le véhicule a été entretenu et quelles sont les réparations qui ont été effectuées depuis sa mise en circulation. Vous connaîtrez également le kilométrage à chaque prise en charge d'un professionnel ;

  • les factures d'entretien : au-delà du carnet d'entretien, les factures attestent de l'intervention d'un professionnel ;

  • le contrôle technique : le vendeur doit vous délivrer obligatoirement un rapport de contrôle technique de moins de 6 mois pour attester de l'état du véhicule et de son respect des normes en vigueur ;

  • le certificat de non-gage : ce document peut être obtenu par le vendeur lorsqu'il s'inscrit sur un site d'historique de véhicule. Cela permet à l'acheteur d'être certain qu'aucune opposition administrative ne compromet la vente et qu'il sera bien possible d'immatriculer le véhicule.