Qui peut conduire un scooter sans permis ?

Si l'on considère que le permis est une formation, alors les seules personnes qui peuvent conduire un scooter sans permis sont celles qui sont nées avant le 31 décembre 1987. Pour ces personnes, aucune formation n'est requise, elles peuvent à tout moment acheter un scooter et le conduire.

Après, il s'agit d'une question d'interprétation. En effet, lorsque l'on évoque la conduite d'un scooter, on parle, selon l'âge de la personne, de BSR ou de permis AM. On parlait de BSR jusqu'en 2012.

BSR, permis AM : qu'est-ce que c'est ?

Le brevet de sécurité routière a été remplacé en janvier 2013 par la catégorie AM du permis de conduire. 


Pour obtenir le permis AM, il faut être titulaire de l'ASSR niveau 1 et niveau 2. L'attestation scolaire de sécurité routière se passe en 5e et en 3e. Ensuite, vous devez suivre une formation de 7 heures composée de 3 étapes :

  • un apprentissage de la conduite hors circulation de 2h ;
  • un apprentissage de la conduite en circulation de 4h ;
  • une formation théorique de 1h.

C'est une école de conduite qui dispense cette formation. Peut-on donc parler de conduire un scooter sans permis ? C'est difficile. De fait, il ne s'agit pas d'un permis de conduire classique, mais d'une catégorie de permis.

Ainsi, une personne née après le 1er janvier 1988 doit être titulaire du BSR. Depuis le 19 janvier 2013, toutes les personnes de 14 ans et plus doivent passer la catégorie AM du permis de conduire.

Dispensée en auto-école, la formation pour obtenir la catégorie AM du permis de conduire coûte, selon les départements et les auto-écoles, entre 100 et 400 €.

Conduire un scooter sans permis : oui, mais quel scooter ?

S'il est possible de conduire un scooter sans permis, la sécurité des conducteurs et des autres usagers de la route est en jeu. Sans aucune formation, sans code de la route, il n'est pas possible de conduire n'importe quel scooter.


Ainsi, si vous souhaitez conduire un scooter sans permis ou avec le BSR, voire avec la catégorie AM du permis de conduire, vous n'avez qu'une seule option : conduire un scooter de maximum 50 cc dont la puissance n'excède pas 4 kW.

Scooter sans permis : faut-il une assurance ?

Autre question que beaucoup se posent au moment d'acheter leur scooter. Rappelons la règle : "tout véhicule terrestre à moteur destiné à rouler sur le sol" doit être assuré selon l'article L211-1 du Code des assurances. C'est donc très clair. Scooter sans permis ou poids lourd, quel que soit le véhicule que vous conduisez, votre âge et la nature de votre formation, vous devez assurer votre engin.

Naturellement, il n'est pas ici question de se ruiner. Les jeunes de 14 ans qui commencent à conduire n'ont pas nécessairement d'argent et les parents ne souhaitent pas dépenser des fortunes en assurance scooter.

L'obligation légale est d'assurer son scooter au minimum avec la garantie responsabilité civile (RC). Rappelons ce qu'est la RC. Il s'agit d'une garantie qui protège les tiers en cas d'accident responsable. Vous roulez en scooter et renversez un piéton : c'est la garantie responsabilité de votre assurance scooter qui va prendre en charge les dommages corporels. 


En revanche, et c'est la limite de ce que l'on nomme l'assurance au tiers, vous ne pouvez obtenir aucune indemnisation de votre assurance scooter si vous avez un accident responsable et que votre scooter est endommagé. Pour cela, vous devez opter pour une assurance tous risques. En cas de vol ou d'incendie, l'assurance au tiers ne vous remboursera que si vous avez souscrit ces garanties complémentaires.

En résumé,  pour votre assurance scooter, vous avez trois options : l'assurance au tiers, le tiers + ou tiers complémentaire, et l'assurance tous risques.

Je conduis un scooter sans permis : comment fais-je pour m'assurer ?

C'est très simple : rendez-vous sur notre comparateur d'assurance moto. Rapide et gratuit, ce comparateur d'assurance vous propose en quelques minutes des devis de différents assureurs pour trouver une assurance scooter au meilleur rapport qualité/prix. Cela vous permet d'assurer votre scooter en fonction de vos besoins, des caractéristiques de votre véhicule et de votre utilisation.

Comparer permet de réaliser des économies importantes, il serait dommage de se priver d'un tel outil.