En partenariat avec

Nos engagements

9 utilisateurs sur 10 nous recommandent

9 millions d'internautes nous font confiance

Comparateur indépendant & impartial

100% gratuit et sans engagement

Comparer gratuitement les assurances habitation copropriété
assurance habitation coproprietaire

Ils nous disent merci !

8,4/10

507 avis sur Avis-Vérifiés

Lire les avis

Assurance copropriété

Assurance copropriété : faites des demandes de devis pour payer moins cher

La copropriété est exposée à un certain nombre de risques et d'imprévus. L'assurance de copropriété est facultative. En général, c'est le règlement de copropriété qui impose ou non au syndicat de souscrire une assurance. Elle couvre les parties communes d'un immeuble (escalier, ascenseur, hall d'entrée, etc.) en cas de dégâts matériels (incendie, explosion, dégâts des eaux). La responsabilité civile permet de couvrir les dommages survenant à des tiers dans les parties communes. De ce fait, l'assurance responsabilité civile est vivement conseillée.

Quelle assurance pour une copropriété ?

Afin de garantir la sécurité de chacun des copropriétaires, ainsi que des autres visiteurs de l'immeuble, il vous faut une assurance de copropriété adaptée. Nous mettons à votre disposition notre comparateur d'assurances de copropriété gratuit et sans engagement.

Les ensembles immobiliers (terrain, logement, installation commune, maison individuelle indépendante…) peuvent être soumis au régime de la copropriété. Une copropriété comporte des parties dites « communes », réservées à l'usage de tous (hall d'entrée, escalier, ascenseur, couloir, toiture…), ainsi que des parties privatives, qui appartiennent uniquement à un copropriétaire. Dans le contrat d'assurance, les copropriétaires sont considérés comme des tiers entre eux, ce qui signifie qu'un locataire est couvert en cas de dommages causés sur ses biens par un autre locataire.

Une police d'assurance de copropriété couvre l'immeuble et les locataires contre :

  • l'incendie ;
  • les dégâts des eaux ;
  • les tempêtes ;
  • les catastrophes naturelles ;
  • les catastrophes technologiques ;
  • le vol.

On trouve souvent en complément la privation de jouissance (remboursement des frais de relogement après sinistre), le paiement des honoraires d'un expert, les dommages électriques dus à une surtension, les frais de déblai des décombres et les frais de recherche de fuite d'eau. Dans tous les cas, il convient de vérifier les termes du contrat.

L'assurance de copropriété couvre les sinistres provoqués à la fois par :

  • le bâtiment lui-même (chute d'une tuile, marche d'escalier glissante engendrant une chute, etc.) ;
  • les personnes qui œuvrent au nom de la copropriété, à l'image du gardien.

Quelle assurance pour les parties privatives ?

Le locataire reste responsable des dommages causés à son logement pendant la durée de la location. C'est la raison pour laquelle l'assurance locataire est obligatoire et doit être certifiée lors de l'emménagement. Le propriétaire bailleur peut insérer une clause de résiliation pour défaut d'assurance dans le contrat. Si une assurance multirisque habitation est vivement conseillée en cas de sinistre, seule une assurance garantissant les risques locatifs est imposée.

Les propriétaires occupants sont, eux aussi, tenus de souscrire un contrat d'assurance. Là encore, libre à eux de s'assurer contre les risques de base ou de choisir un contrat multirisque. Leur seule obligation est de souscrire une assurance responsabilité civile qui les couvre en cas de dommages matériels ou de dommages corporels causés à un tiers.

La garantie responsabilité civile de chaque occupant permet de prendre en charge les dommages causés aux voisins ou aux tiers (dégât des eaux, par exemple, qui impacterait un appartement voisin), les dommages corporels aux occupants du logement et les dégâts causés dans les parties communes.

Comment déclarer un sinistre en copropriété ?

Si l'origine du sinistre se situe dans une partie privative, c'est l'occupant du logement qui doit faire une déclaration auprès de sa compagnie d'assurances habitation. C'est elle qui couvre les dommages. En revanche, si l'origine du sinistre se situe dans la partie commune, c'est le syndic de copropriété qui effectue la déclaration, l'assurance de copropriété assure alors la prise en charge des frais liés au sinistre.

Comment obtenir un devis d'assurance de copropriété ?

Afin que la sécurité de chacun soit assurée, il est important de souscrire une bonne assurance de copropriété. Nous vous proposons donc de comparer les offres présentes sur le marché. Utilisez notre comparateur d'assurances copropriété. Il est gratuit, pratique et sans engagement.

Vous obtiendrez alors des devis pour répondre à votre obligation d'assurance. Il est nécessaire de bien étudier la couverture proposée. Au-delà des garanties essentielles, à l'image de la garantie responsabilité civile, des garanties complémentaires s'imposent pour obtenir une prise en charge plus solide et ainsi prévenir les différents sinistres. La souscription d'une assurance multirisque s'impose pour prendre en charge les frais de réparation et d'indemnisation des victimes éventuelles.

Comment souscrire une assurance de copropriété ?

C'est le syndic des copropriétaires qui se charge de la souscription de l'assurance après avoir étudié les différents devis. Il peut souscrire cette assurance sans mandat de l'assemblée générale des copropriétaires. Toutefois, cette assemblée générale est en mesure d'annuler ou de modifier sa décision si elle juge que le choix de l'assurance n'est pas pertinent.

En revanche, pour la souscription des contrats individuels de chaque occupant, chacun est libre de choisir sa compagnie d'assurances et le niveau des garanties selon les devis obtenus. La copropriété n'intervient pas dans ce choix, la seule obligation est effectivement de pouvoir attester du respect de votre obligation d'assurance pour vous protéger, vous et les autres.