Que faire en cas d'incendie : les démarches

Si vous êtes victime d'un incendie, il ne faudra malheureusement pas tarder à déclarer le sinistre à votre assureur. Si cet épisode peut être traumatisant, il est cependant important de conserver la tête froide et de contacter votre assurance dans les 5 jours ouvrés après constatation. Elle enverra un expert pour constater les dommages.

Déclaration de sinistre

Pour déclarer le sinistre, vous disposez de trois options : par téléphone, en ligne ou par courrier postal. Au sein de la déclaration, doivent figurer :

  • Coordonnées du sinistré (nom, adresse, contact) ;
  • Numéro de contrat d'assurance ;
  • Description du sinistre (date et heure, nature, lieu) ;
  • Estimation des meubles et objets détruits ou dégradés par le sinistre ;
  • Dommages causés à des tiers (comme les voisins) ;
  • Coordonnées des autres victimes ;
  • Description des dégâts matériels et corporels.

Une fois la déclaration faite, votre assureur enverra l'expert et reprendra contact avec vous. Il faudra alors remplir un dossier de sinistre afin de recevoir une indemnité pour les dégâts subis. Pour ce dossier, il faudra conserver la totalité des objets qui ont subi des dommages pendant l'incendie, même s'ils sont détruits ou brûlés. Il vous faudra également rassembler tout ce qui pourrait permettre à identifier ou évaluer la valeur des biens dégradés. Si des factures ont été épargnées, des tickets de caisse, des photos ou encore des bons de garantie, il faudra les conserver précieusement.


Passage de l'expert

Votre assurance va désigner un expert qui va venir inspecter le lieu du sinistre. Son but est de déterminer les causes et les dommages de l'incendie. Il prendra contact avec vous peu de temps après votre déclaration afin de fixer une date pour sa visite. Vous serez en charge de lui remettre le dossier de sinistre rempli au préalable et il établira son rapport en tenant compte des éléments du dossier. Ce rapport sera ensuite remis à votre assurance et leur servira de base pour évaluer le montant total des dégâts. Parfois, il est possible de commencer à remettre en état votre logement juste après le passage de l'expert. Il vous revient de confirmer cela avec votre assurance.

Que couvre la garantie incendie du contrat multirisque habitation ?

D'un contrat à un autre, les risques pris en charge ne seront pas les mêmes. La garantie responsabilité civile permet de couvrir les dommages causés aux tiers. Par exemple, si le feu se propage et endommage la maison voisine, c'est cette garantie qui assure la prise en charge de ces dégâts.

Tous les incendies ne sont pas automatiquement pris en compte par l'assurance habitation. Il faudra parfois bénéficier d'une extension de garantie pour être indemnisé. Les risques automatiquement pris en charge sont :

  • Les incendie d'origine accidentelle ;
  • Les explosions résultantes d'un incendie ;
  • Les incendies déclenchés par la foudre ;
  • Les dommages liés à la fumée ;
  • Les dommages liés à l'intervention des secours.

En revanche, sont généralement exclus de la garantie les dommages qui sont dus à la chaleur (utilisation d'un fer à repasser) ou encore les incendies déclenchés par une cigarette mal éteinte. Pour être couvert, quelle que soit la cause du déclenchement de l'incendie, il faut faire une extension de garantie, qui entraîne une augmentation du montant de la cotisation.


La garantie incendie du contrat d'assurance multirisque habitation couvre généralement :

  1. Les biens mobiliers
    • Meubles ;
    • Vêtements ;
    • Appareils électriques ;
    • Appareils électroménagers.
  2. Les objets de valeur
    • Bijoux ;
    • Tableaux ;
    • Œuvres d'art ;
    • Ordinateurs portables ;
    • Meubles anciens.

Pour les biens précieux, la prise en charge sera différente d'un contrat à un autre. Ils peuvent effectivement être exclus de la garantie ou votre contrat peut avoir un plafond pour cette catégorie de biens. Il est donc important de bien étudier le contrat avant de signer.

Vous recherchez une assurance habitation avec un contrat multirisque habitation ? Utiliser un comparateur vous permettra de dénicher les contrats les plus avantageux en quelques clics seulement.

Indemnisation de l'assurance habitation en cas d'incendie

Après l'envoi de votre déclaration de sinistre et le passage de l'expert, vous établirez à l'amiable avec votre assurance, le montant des dommages de l'incendie. Il est important de savoir que le montant de l'indemnisation tient compte de la vétusté des biens. Un coefficient est appliqué et soustrait à la valeur initiale de chaque objet. Cela permet de tenir compte de l'âge des objets, qui au moment du sinistre, n'avaient plus leur valeur à neuf.

Garantie incendie : les obligations de l'assuré

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous devez prendre les mesures de sécurité nécessaires afin de limiter les risques d'incendie. Les contrats multirisques habitations peuvent vous pénaliser lors d'une éventuelle indemnisation si vous ne tenez pas compte des points suivants :

  • Détecteurs de fumée

    Les boîtiers détecteurs de fumée sont obligatoires dans tous les logements depuis mars 2015. Il revient au propriétaire de les acheter.

  • Le ramonage des conduits de fumée du dispositif de chauffage

    Selon votre localisation, le ramonage des conduits de fumée doit avoir lieu une à deux fois par an. Il est obligatoire et à la charge de l'utilisateur de la cheminée, poêle ou chaudière.

  • Débroussailler

    Le propriétaire doit débroussailler autour de sa propriété. Selon les risques et la localisation, la distance à dégager peut atteindre 200 mètres.