L'assurance habitation est-elle obligatoire pour un étudiant ?

Oui, l'assurance habitation est obligatoire pour tous les étudiants dès lors qu'ils sont locataires. Seuls les propriétaires d'une maison individuelle sont dispensés, même si se passer d'une assurance habitation reste très risqué.

Les étudiants peuvent s'installer dans des logements très divers :

  • location vide ;
  • location meublée ;
  • résidence pour étudiants ;
  • logement en colocation.

Avant la loi Alur de 2014, les étudiants n'étaient pas contraints de souscrire un contrat d'assurance habitation dans un logement meublé. Aujourd'hui, tout locataire doit s'assurer contre les risques locatifs.

Il existe toutefois une exception : les étudiants qui louent une chambre chez un particulier ne sont pas obligés de souscrire une assurance habitation. Il reste cependant conseillé de souscrire la garantie responsabilité civile. Cette assurance les couvre financièrement en cas de dommages matériels ou de dommages corporels causés à un tiers. S'ils endommagent un bien chez la personne qui leur loue une chambre, ils ne sont pas contraints de prendre en charge les dégâts causés.


Quelles sont les garanties à souscrire pour un étudiant ?

Si vous recherchez une assurance habitation pour étudiants pas chère, tournez-vous vers les garanties obligatoires de base, à savoir un contrat vous protégeant contre les risques locatifs. Il inclut les garanties suivantes :

  • assurance responsabilité civile ;
  • incendie ;
  • dégât des eaux ;
  • explosion.

Ces garanties essentielles permettent de couvrir des sinistres lourds qui pourraient endommager fortement le bien immobilier.

Si ce sont les seules garanties obligatoires, il est possible d'envisager des garanties complémentaires pour une protection plus solide. C'est le cas, notamment, du bris de glace et de la garantie vol, tentative de vol et vandalisme.

Ensuite, c'est la nature du bien qui va déterminer le besoin en termes de garanties pour votre assurance habitation pas chère pour étudiant.

Imaginons, cette fois, que vous soyez colocataire dans une grande maison. Les besoins peuvent être différents de ceux d'un studio ou d'un petit appartement. D'autres garanties peuvent être souscrites, à l'image de :

  • la garantie des dommages électriques ;
  • la garantie des équipements du jardin ;
  • la garantie des équipements extérieurs (clôtures, etc.) ;
  • la garantie des dépendances, etc.

Au-delà de vos obligations légales, l'objectif est de souscrire une assurance MRH qui soit conforme à votre logement et votre besoin pour bénéficier de la meilleure prise en charge en cas de sinistre.


Ne pas souscrire une assurance habitation : quels sont les risques ?

Le risque majeur est lié à votre propriétaire bailleur. Ayant acheté un bien immobilier pour constituer son patrimoine, il ne peut prendre aucun risque en le laissant occupé par des locataires étudiants qui n'ont souscrit aucune assurance. En cas d'incendie ravageant la maison ou l'appartement, par exemple, sans assurance, ce sont les locataires qui seront responsables financièrement. Toutefois, s'ils ne sont pas solvables, le propriétaire ne pourra espérer être indemnisé.

Le propriétaire est donc en droit de demander à ses locataires une attestation d'assurance habitation au moment de la signature du bail. S'ils ne sont pas en mesure d'en fournir une, le bailleur peut simplement refuser de signer le bail.

Ensuite, il est en droit de demander, chaque année, une attestation d'assurance pour s'assurer que le contrat a bien été renouvelé. N'oublions pas que la résiliation de l'assurance habitation est possible à tout moment après un an de contrat. S'assurer qu'un locataire est couvert à la signature du bail ne signifie pas qu'il le sera tout au long du contrat. Si l'étudiant ne peut fournir une attestation d'assurance chaque année, le propriétaire dispose de 2 solutions :

  • il souscrit, à la place du locataire, une assurance habitation. Pour un étudiant cherchant une assurance habitation pas chère, c'est un très mauvais pari. S'il souscrit lui-même, il peut faire un comparatif des offres pour trouver le contrat le moins cher du marché. Si c'est le bailleur qui souscrit à sa place, il va ensuite, avec les loyers, facturer les mensualités de l'assurance habitation qu'il peut majorer de 10 %. Non seulement il ne va pas comparer les offres, mais avec la majoration, l'espoir de bénéficier d'une assurance habitation étudiant pas chère disparaît ;
  • le bailleur fait le choix de rompre le bail. Là encore, c'est une très mauvaise option au regard de la difficulté que rencontrent les étudiants à trouver un logement. Une fois que vous avez posé vos valises, mieux vaut tout faire pour rester.

Quel est le prix de l'assurance habitation d'un étudiant ?

Ce n'est pas le statut du souscripteur qui va impacter le tarif de la compagnie d'assurances. D'autres éléments plus importants sont pris en compte au moment de définir le prix :

  • l'adresse du bien ;
  • la nature du bien immobilier (appartement ou maison) ;
  • la superficie ;
  • le nombre de pièces ;
  • les caractéristiques (dépendances pour une maison, étage pour un appartement, etc.) ;
  • le niveau de garantie souscrit.

Les clés pour trouver une assurance habitation pas chère pour étudiant

La première solution pour payer moins cher votre assurance habitation est de souscrire des garanties uniquement indispensables selon la nature de votre logement. Ne souscrivez que les garanties optionnelles qui correspondent au risque et misez surtout sur des garanties indispensables.

Ensuite, comparez les offres des assureurs, toutes les compagnies d'assurances ne proposant pas dans leurs formules d'assurance habitation les mêmes garanties incluses et les mêmes garanties supplémentaires, ni les mêmes tarifs.

Notre comparateur vous permet, en quelques minutes seulement, de trouver une assurance multirisque habitation avec une prime d'assurance adaptée à votre budget d'étudiant pour couvrir les dommages causés aux biens mobiliers et aux biens immobiliers et vous prémunir financièrement.