Les spécificités du bail individuel en colocation

Dans le cadre d'une colocation, le bailleur peut décider de mettre en place un contrat de location individuel ou un bail collectif. Dans le premier cas, chaque colocataire dispose d'un bail à son propre nom qui sera résilié lors de son départ de l'appartement ou de la maison. Si un bail collectif a été mis en place, cette fois, le nom du locataire qui quitte le logement est retiré et le bail est mis à jour.

Le fait que le bail soit collectif ou individuel va impacter le contrat d'assurance habitation. En effet, rappelons-le, un locataire est dans l'obligation, selon l'article 7 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 relative aux rapports locatifs, de souscrire une assurance habitation. Le propriétaire demande au moment de la signature du contrat de location une attestation d'assurance pour être certain que son bien est couvert. Il est également en droit de demander une nouvelle attestation chaque année. Si les locataires ne sont pas en mesure de présenter ce document, le bailleur peut résilier le bail ou souscrire pour le compte des locataires un contrat d'assurance et facturer cette assurance locataire chaque mois avec le loyer (la prime d'assurance habitation dans ce cadre est récupérable par douzième). Non seulement cela les prive de leur droit de comparer les offres pour trouver la moins chère, mais le propriétaire peut majorer la prime de 10 % pour les démarches entreprises.


Comment souscrire une assurance habitation en colocation ?

En colocation, différents cas de figure se présentent. Bail individuel ou collectif, cela peut tout changer.

L'assurance habitation en bail collectif

Dans cette situation, trois cas de figure peuvent être envisagés :

  • Un seul locataire souscrit pour le logement une assurance contre les risques locatifs (ou un contrat d'assurance MRH). Chacun étant responsable des sinistres qu'il cause, qu'il s'agisse de dommages corporels ou de dommages matériels, il est conseillé de souscrire ensuite individuellement une assurance responsabilité civile ;
  • Un seul contrat d'assurance est souscrit et il inclut, cette fois, une garantie responsabilité civile pour chaque colocataire ;
  • Un contrat d'assurance habitation est souscrit par chaque colocataire.

L'assurance habitation pour un bail individuel

Cette fois, deux solutions se présentent :

  • Chaque colocataire devant répondre à son obligation d'assurance, un contrat d'assurance habitation sera souscrit individuellement par chaque occupant du logement. Pour éviter tout litige entre les compagnies d'assurance, il est conseillé de souscrire auprès du même assureur pour un même logement ;
  • L'assurance habitation est souscrite par le propriétaire bailleur pour le compte des locataires. Cette solution vise à simplifier la prise en charge des sinistres.

Quelles garanties pour l'assurance d'un bien en colocation ?

Que vous soyez en colocation ou que vous soyez locataire seul d'un bien immobilier, les règles sont les mêmes. Vous devez, a minima, vous couvrir contre les risques locatifs, libre à vous ensuite de choisir un contrat d'assurance MRH plus protecteur.

Voici quelques garanties qui vous seront proposées par les assureurs :

  • Responsabilité civile vie privée ;
  • Dégât des eaux et gel ;
  • Incendie et explosion ;
  • Vol, tentative de vol, cambriolage ;
  • Vandalisme ;
  • Bris de vitre ;
  • Catastrophes naturelles et technologiques ;
  • Attentats et actes de terrorisme ;
  • Dépendances ;
  • Piscine et jardin ;
  • Protection juridique ;
  • Dommages électriques ;
  • Option de rééquipement à neuf ou prise en compte de la vétusté ;
  • Panne électroménager ;
  • Etc.

Le prix d'une assurance habitation en colocation

Qu'il s'agisse d'un bail individuel ou d'une assurance habitation colocation avec bail solidaire, le montant de la prime d'assurance est calculé de la même manière. La compagnie d'assurance doit déterminer le risque de sinistre afin d'établir un montant de cotisation cohérent avec le risque de devoir vous indemniser et le montant de la prise en charge éventuelle. Les éléments suivants sont pris en considération au moment de fixer le prix de votre assurance habitation en colocation avec un bail individuel :

  • L'adresse du bien en colocation ;
  • La nature du logement (maison ou appartement, résidence principale ou secondaire) ;
  • L'étage pour un appartement (plus un étage est élevé, moins le risque de cambriolage est important selon les assureurs) ;
  • La destination du bien (habitation uniquement ou exercice d'une activité professionnelle) ;
  • La présence d'un extérieur et ses équipements (mobilier de jardin, piscine, dépendances, clôture, etc.) ;
  • La superficie du logement ;
  • Le nombre de pièces ;
  • Le nombre d'occupants ;
  • Le niveau de protection du bien immobilier (système d'alarme ou de télésurveillance) ;
  • La formule d'assurance.

Comparer pour trouver une assurance habitation pas chère

Vous cherchez la meilleure assurance habitation capable de vous couvrir en cas de sinistre tout en maîtrisant votre budget ? Nous vous invitons à faire un comparatif des offres du marché. Notre comparateur d'assurance habitation multirisques vous permet de trouver, en quelques minutes seulement, l'assurance la mieux adaptée à votre logement en colocation avec bail individuel. Remplissez un simple formulaire et obtenez les formules d'assurance et les tarifs de différents acteurs du marché de l'assurance pour souscrire un contrat d'assurance habitation offrant le meilleur rapport qualité/prix. Comparez les garanties et adaptez votre contrat à votre besoin réel selon la nature de votre logement puis comparez les prix pour être certain de ne plus payer trop cher à garanties équivalentes.

Si ce comparatif fait apparaître que votre contrat actuel est trop cher, n'oubliez pas que la loi Hamon vous offre la possibilité de résilier à tout moment après un an de contrat. Envoyez un courrier recommandé avec accusé de réception, la résiliation est effective sous 30 jours.