contrat assurance emprunteur

Entrée en vigueur en 2010, la loi Lagarde permet notamment aux emprunteurs de choisir une assurance emprunteur en dehors de l'établissement prêteur. Si cette possibilité n'est pas souvent utilisée, c'est qu'elle est méconnue. Une fois votre choix d'assurance emprunteur effectué, il faut alors vérifier quelques points cruciaux sur la prise en charge éventuelle de vos échéances. Invalidité partielle ou totale, arrêt de travail, il vaut mieux regarder en détail le contrat.

Assurance emprunteur et loi Lagarde

Une étude de l'Ifop a montré que les consommateurs sont particulièrement mal informés sur les dispositions de la loi Lagarde. Et particulièrement sur le droit à souscrire une assurance emprunteur en dehors de l'établissement qui finance l'achat du bien.


- 60% des personnes interrogées ne connaissent pas la disposition qui permet de choisir un autre organisme financier pour son assurance emprunteur;

- 49% des personnes interrogées n'effectuent aucune comparaison d'assurance emprunteur avant de choisir une assurance. Ce chiffre peut paraître incroyable, d'autant plus que le coût de l'assurance emprunteur représente une part très importante dans le coût total de votre crédit immobilier;

Par exemple, pour un prêt de 200 000 euros sur 20 ans à un taux d'emprunt de 4.10% et un taux d'assurance à 0.36%, le coût total du crédit immobilier se chiffrera à environ 107 800 euros dont 14 400 euros de coût d'assurance emprunteur. Il vaut donc mieux utiliser un comparateur d'assurance crédit avant de signer le contrat d'assurance crédit. Il sera ainsi possible d'économiser plusieurs milliers d'euros, seulement en négociant le taux d'assurance.

- L'étude montre par ailleurs que 33% des emprunteurs ignorent que la résiliation d'assurance emprunteur est possible, sous certaines conditions;

Assurance emprunteur : les points essentiels à vérifier

Les contrats d'assurance emprunteur sont parfois complexes. Une fois votre assurance emprunteur choisie, parcourez les conditions générales de votre contrat, notamment en portant une attention particulière aux 3 points suivants :

- le maintien du tarif de l'assurance au fil du contrat, même en cas de modification de votre situation personnelle. En de changement de situation professionnelle (démission, évolution vers une autre société), vous pourriez être amené à voir votre tarif assurance emprunteur évoluer, à la hausse par exemple.

- lisez attentivement les cas de prise en charge de vos mensualités, notamment celles relatives à la prise en charge en cas d'arrêt de travail ou d'invalidité. L'invalidité peut être totale ou partielle et certains contrats prévoient une prise en charge des mensualités pour une invalidité partielle uniquement. En cas d'invalidité à 80%, vous mensualités ne seraient pas prises en charge si votre contrat d'assurance crédit ne prévoit pas une invalidité partielle.

- vérifiez que votre contrat prévoit une indemnisation forfaitaire dans le cas d'un arrêt de travail de l'un des souscripteurs. En effet, certains contrats prévoient une prise en charge de votre mensualité d'assurance prêt immobilier à 100%, d'autres tiennent compte de votre perte effective de revenus, mais déduction faite des remboursements de la Sécu ou de votre mutuelle santé.

Pour vérifier ces points, nous vous invitons à comparer les assurances emprunteurs en détail avant de faire votre choix. C'est gratuit et sans engagement. Vous pourrez télécharger un ou plusieurs devis avant de faire votre choix.