Assurance pour crédit immobilier : en savoir plus
un service de meilleurtaux.com

Assurance pour crédit immobilier : en savoir plus

Entrée en vigueur le 1er septembre  2011, la Loi Lagarde a eu pour but de faciliter l’accès à la délégation d’assurance pour les emprunteurs immobiliers. Depuis cette réforme, les demandes pour des assurances d’emprunt bancaire explosent auprès d’assureurs externes. Retour sur les effets de cette réforme visant à la libéralisation du marché de l’assurance pour crédit immobilier, et les avantages que celle-ci procure désormais à tous les potentiels assurés.

La réforme de l'assurance pour crédit immobilier

Assurance pour crédit immobilier : la réforme

Avant 2011, la situation était la suivante : la très large majorité des assurances obligatoires couvrant un emprunt immobilier étaient souscrites auprès de la banque ou de l'organisme de crédit. Les conditions de cette protection n'étaient pas spécialement avantageuses, comparées à celles des assureurs. Les banques négociaient, et négocient toujours, un contrat de groupe auprès d'un assureur, favorable à des profils risqués, mais nettement défavorable à des profils sans risque.

La principale nouveauté apportée par cette réforme est la possibilité pour le particulier de choisir librement son assurance crédit immobilier, entre l'assurance de l'établissement préteur ou bien celle d'un assureur indépendant. L'établissement préteur est en outre obligé d'informer l'emprunteur de cette possibilité.


Cette réforme a donc pour objectif de libéraliser le marché de l'assurance prêt immo, soumis au bon vouloir des banques soucieuses de préserver leurs marges, grâce à une assurance qui représente 10 à 15% du coût total d'un prêt immobilier.

Assurance pour crédit immobilier : le bilan

Un bilan est aujourd'hui de mise afin de mesurer les effets et les évolutions pratiques que cette nouvelle disposition légale a induites. Le bilan se distingue entre remarques positives, particulièrement pour les assurés, et d'autres d'ordre plus pessimistes, surtout émises par les assureurs.

On peut d'emblée considérer comme une grande avancée cette réforme, car elle permet grâce à la démocratisation de la délégation d'assurance de prêt immobilier de sérieuses économies d'argent aux particuliers. En effet, en choisissant une assurance avec un taux inférieur de quelques dixièmes, il est possible d'économiser plusieurs milliers d'euros !

La négociation du taux de votre assurance aura très souvent beaucoup plus de répercussions financières que la négociation de quelques points sur le taux de l'emprunt.

La formule permet notamment aux jeunes de bénéficier d'une assurance sur mesure, aux tarifs moins élevés que l'assurance groupe en raison de leur bon profil. Ainsi, un jeune célibataire non-fumeur peut économiser jusqu'à 80% sur sa prime d'assurance en choisissant une compagnie d'assurance tierce pour prendre en charge son assurance.


Mais, malgré une plus grande diversité de l'offre et une baisse des tarifs, certains assureurs font grise mine à l'évocation de la Loi Lagarde : il existe en effet des lacunes à cette loi, qui se voit souvent contournée par les banques afin de garder leurs clients. La technique est simple : conditionner discrètement l'octroi d'un prêt à l'acceptation de la souscription de l'assurance de prêt (voire d'une autre assurance, auto ou habitation).

L'autre technique vise à refuser la délégation au motif que les garanties ne sont pas tout à fait identiques. Enfin, les organismes bancaires peuvent jouer sur les délais en examinant les clauses du contrat pendant plusieurs semaines, ou bien en facturant des frais de délégation d'assurance…

En tout état de cause, sachez que la loi est spécifiquement faite pour inciter les français à comparer attentivement les assurances emprunt immo. Comparez, étudiez, négociez. Le mieux pour bénéficier des meilleurs contrats ou d'avoir une base pour négocier est de recourir à un comparateur d'assurance.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)