Le fonctionnement de l'arbitrage dans une assurance-vie
un service de meilleurtaux.com

Le fonctionnement de l'arbitrage dans une assurance-vie

Une personne disposant d’un contrat d’assurance-vie multisupport peut souhaiter dynamiser ses investissements, tout en gardant une certaine souplesse dans son épargne. Il est possible de recourir aux arbitrages. L'arbitrage permet de modifier la répartition du capital détenu par l’assuré selon les supports choisis.

Arbitrage assurance vie

Lorsque l'on souscrit à un contrat d'assurance vie, il est possible de souscrire à deux types de supports. Le premier vise des fonds en euros dont le capital est garanti et qui génère des intérêts de faibles rendements. Le deuxième vise des fonds en unités de compte, dont les actions ou obligations sont investies sur le marché boursier.

L'assuré qui possède un contrat d'assurance vie mono-support peut bénéficier d'une transformation de son contrat en un contrat multisupport grâce à l'amendement Fourgous. Cela lui permet de conserver son antériorité fiscale à une seule condition : placer au minimum 20 % des fonds sur des unités de compte. L'arbitrage pourra donc s'appliquer ultérieurement selon l'envie du souscripteur.

L'arbitrage dans une assurance-vie multisupport est le fait de réinvestir une partie de son épargne d'un support vers un autre c'est-à-dire en changeant la répartition entre les fonds.

Quelle est l'utilité de l'arbitrage en assurance vie ?

Cela offre la faculté à l'assuré de diriger ses investissements selon sa volonté. Permettant ainsi à ce dernier, par le biais des arbitrages, de répartir les fonds initialement choisis lors de la souscription. Autrement dit, il est donc possible d'adapter la répartition des actifs en prenant en compte l'épargne de l'assuré et sa volonté de la modifier au regard du type de fonds souscrits.


Comment utiliser l'arbitrage ?

Le but étant de rééquilibrer le portefeuille de l'assuré en cas de hausses ou pertes importantes, il faut donner la possibilité à l'épargnant de moduler « facilement » ses placements. Il peut en principe effectuer ses arbitrages directement en contactant son assureur par lettre recommandée ou bien par des applications dédiées à cette fonctionnalité.

L'assureur peut également inclure lors de la souscription du contrat des arbitrages automatiques sur option que l'assuré est libre de choisir d'activer. Dans tous les cas, cela entraîne la plupart du temps des frais d'arbitrage, dont les modalités se trouvent dans les conditions générales de vente (CGV) du contrat souscrit.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)